Castelreng du Cougain

Moments de vie d'un personnage médiéval fantaisiste

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aux Nobles essences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin



MessageSujet: Aux Nobles essences   Dim 2 Nov - 11:31

Maxine.. a écrit:
Une boutique restée longtemps sans être baptisée, mais qui n'était pas non plus inactive, venait de se faire redécorer. On sentait la peinture fraîche, le parfum de quelques bouquets, la cire d'abeille....

Les tons choisis étaient agréables à l'oeil, dans le style romantique mais sans le côté Kitch qui trop souvent fini par en découler. Des couleurs Brun et Rose, quelques fleurs de Lys en fonds de Tapisserie brodée...et des meubles. De Jolis meubles peints, vernis et cirés. Toutes les formes, tous les usages, toutes les couleurs...enfin couleurs de bons goûts bien sur.

Au milieu de cette boutique élégante, une Blonde, plans en mains, s'assure que ces commandes ont été respectées. Derrière Elle, sa Nouvelle ombre, un jeune page nommé Florenthin. Face à Elle, un homme élégant, aux bonnes manières et parfaitement honnête...en même temps quand on est bien payé on a moins de raison de mordre la main nourricière.


"Il est temps d'accrocher cette enseigne Mon Brave, et n'oubliez pas, un service irréprochable doit accompagner les meubles de grande qualité que je fais fabriquer. Sens du service, Sourire Aimable et discrétion. Et ce jusqu'à la livraison..."

L'homme s'incline. Il est d'age mur avec des favoris bien peignés. Son costume est sobre mais distingué, ses chausses sont impeccables...il intime la confiance. Il s'incline devant sa patronne avant de faire un geste à deux ouvriers qui prennent délicatement l'enseigne pour la mettre en place.

Maxi, Flo et le gérant sortent pour admirer le travail.


"Aux Nobles Essences"
"Meubles de 1ère qualité"


Elle confie les plans au jeune page qui se charge de les enrouler pour elle.

"Parfait! N'oubliez pas que Dame Cebyss est impatiente de recevoir sa commande! Prévenez moi dés que ses meubles sont prêts."
Elle sourit à l'homme qui à nouveau fait preuve de déférence à son égard avant de se tourner vers son page qui attend timidement.

"Flo, Nous rentrons, le Baron doit être rentré de la visite de nos terres et va s'impatienter..."

Floranthin a écrit:
Floranthin regarda émerveillé les œuvres des ouvriers de la Baronne: des chaises magnifiquement ciselées de motifs à la mode, des tables impeccablement polies, de gigantesques buffets ornés des mêmes dessins que les sièges, et tant d'autres objets aux décors surprenants, convenant tout à fait aux nobles

Le jeune page attendit patiemment puis entendit des pas se déplacer.
Ce fut des ouvriers qui s'en allèrent placer l'enseigne de la boutique.
Lorsque les hommes descendirent, Flo suivit son employeuse tandis que le tenancier fermait la marche.
Le jeune homme ajusta les plans contre son ventre, les enroula et les enfila dans l'étui.
Une dizaine de secondes plus tard, Floranthin écoutait la Dame:


Citation :
"Flo, Nous rentrons, le Baron doit être rentré de la visite de nos terres et va s'impatienter..."

"Très bien Donà !"

A ces mots, l'adolescent alla détacher Neige, une jolie jument blanche, avec qui il commença à se familiariser.
Tenant les rênes, il déplia le marche-pied et le plaça à environ un pouce* afin que Maxiuszedeus puisse monter sur l'animal.

Caressant le cou de Neige de la main gauche, pour la rassurer, Flo attendit sa patronne en tendant la main droite afin de l'aider à gravir le meuble.
Puis il dit en souriant:


"Nous pouvons dès à présent rentrer Donà !"

Il salua les 3 charpentiers .

[hrp]Un pouce équivaut à 2.54 centimètres.[/hrp]



      Et pendant ce temps…*


Effectivement, il était parti tôt ce matin là afin de faire le tour de leurs terres - petits lopins qu’ils ont sur Narbonne – pour mettre en place un ou deux élevages de moutons. Il avait donc pris le temps de parler avec le berger qu’il avait embauché, vu les bêtes et en avait été satisfait, puis avait repris le chemin de la maison content de sa matinée.

Sachant son épouse occupée de son coté avec sa nouvelle grande passion – les meubles- il n’avait pas été étonné d’apprendre par Nortimer qu’elle n’était encore pas de retour.


Fort bien Nort. Quand Madame la Baronne sera de retour faite lui savoir que j’aimerai la voir. Je serais de mon bureau.

C’est donc avec un sourire aux lèvres qu’il gagna la dite pièce où le courrier était à l’attendre.

Depuis leur retour à Narbonne, il avait vu sa belle épouse se prendre de passion pour l’ameublement. De fils en aiguille et après moult conversation passionnée, avait été décidé que sa charpenterie qui, depuis trop longtemps ne tournait pas au meilleur de son rendement, se spécialiserait dans le meuble de qualité. Il avait vu alors sa femme dresser des plan, faire des croquis, recruter des ouvriers et prendre tout juste le temps de se reposer. Il la voyait là tellement épanouie qu’il regardait faire sans mot dire.

S’installant à sa table de travail, il prit la première de la pile et, alors qu’il en faisait sauter le seau, nota dans un coin de sa mémoire qu’il lui faudrait aller en journée voir ses forgerons afin qu’ils fabriquent plus de serrure et divers supports pour les charpentiers. Ceci bien en tête, il se concentra sur la lettre, regarda par deux fois le seau et se trouva soulagé d’avoir enfin des nouvelles de la Duchesse de Châteauneuf-sur-Loire et une fois lecture faite, prit plume et parchemin afin de lui répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin



MessageSujet: Re: Aux Nobles essences   Dim 2 Nov - 11:34

Maxine.. a écrit:
Les premiers meubles sortis de l'atelier avaient prouvé la qualité mobilière proposée par la Baronne. Le service était impeccable, la livraison rapide et propre, les meubles soignés et solides.
C'est ainsi que la Blonde Baronne vint rencontrer le gérant qu'elle avait embauché.


"Bonjorn Mestre Bobois, je viens m'assurer que Nos affaires se portent bien...Faites moi un petit compte rendu, je vous prie."

Tout sourire, l'homme fait une courte révérence.
"Bonjorn Baronnessa, C'est toujours un plaisir de vous voir Madame. Vos ateliers tournent actuellement à plein régime. Nous avons terminé ce matin la dernière pièce de la commande de Dona C. et nous aurons terminé demain celle du Comte. Je me permet de vous alerter sur la nécessité prochaine de faire rentrer à nouveau du bois pour poursuivre l'activité. Les ouvriers mettent un point d'honneur à fournir le meilleur d'eux même, l'un d'eux a été légèrement blessé hier, mais il est revenu travailler ce matin, prétextant qu'il ne saurait manquer à sa tache et vous faire défaut....Madame souhaite-t'elle visiter les ateliers?"

"Mercé Mestre Bobois, Je suis attendue pour le déjeuner, mais la prochaine fois, ce sera volontiers.
Vous vous assurerez que cet ouvrier ai reçu de bons soins, et si ce n'est le cas mandez moi, je connais le Meilleur Médecin de Narbonne et n'hésiterais pas à le faire soigner à mes frais.
Concernant le bois, rassurez vous, livraison est en chemin, vous n'aurez pas le temps d'en manquer. Même si...."


La Blonde fait un signe à son page qui ne la quitte plus d'une semelle et le jeune Flo tend un parchemin au gérant.

"Même si je vous apporte de nouvelles commandes... La qualité de nos ateliers a séduit.
Senher S. veut une Armoire Rustique, Dona C. a ajouté un meuble à sa commande, Mestre M. souhaite un parquet, un lit, et divers meubles comme la liste le mentionne. Mon époux quand à lui aimerait aussi renouveler notre mobilier. Sa forge d'ailleurs fournira en serrures et supports. Le seul soucis pour le moment réside dans l'obtention des literies et des toiles de peintre...commencez par les pièces qui n'en nécessitent pas le temps que notre Mestra Tisserande attitrée recouvre la santé. Commencez cette liste dés lors que la commande du Comte sera prête à être livrée."


L'homme mûr était tout sourire. Il avait certainement douté que l'atelier tourna suffisamment pour lui garantir l'emploi pendant la saison froide.
"Nous mettrons un point d'honneur à satisfaire Madame la Baronne et ses Clients dans les meilleurs délais." et de s'incliner.

La Blonde sourit :
"Je n'en doute pas...des primes seront attribuées en fonction de la qualité du travail fourni..."

Ces mots laissés en suspension semblèrent ravir le gérant :
"Madame est bien bonne avec nous! Nous donnerons le Meilleur, Madame!"

"Parfait! Allons y Florenthin, Dites au Coche d'aller moins vite sur le pavage même si le Baron m'attend pour le déjeuner...dont l'heure arrive fort à point" main qui glisse sur l'arrondi de son ventre avec un sourire tendre.

Elfarranne a écrit:
Elfarranne avait fait la connaissance de Maxi la femme de son vieil ami Castelreng en taverne. Cette dernière était charpentier et pendant leur discussion, Elfie lui avait dit qu’elle aimerait bien avoir des meubles pour sa nouvelle maison.

Maxi lui avait dit de passer à sa boutique : Aux Nobles Essences pour lui commander ce qu’elle voulait.

Elfarranne se rendit donc à la boutique, tout en faisant mentalement la liste des meubles qu’elle aurait besoin. Il y en avait tellement que la jeune femme ne savait pas par où commencer.

Il lui fallait un lit, une table, des chaises, un buffet, un coffre………. La blondinette opta pour commander un lit en premier. Arrivée devant la boutique, elle poussa la porte. Une bonne odeur de bois et de cire chatouilla ses narines. Des meubles faits étaient installés attendant sans doute leur futur propriétaire à moins qu’ils ne soient à vendre.

Ne voyant personne, Elfarranne s’exclama :
Bonjour, il y a quelqu’un ?

Maxine.. a écrit:
La Blonde Baronne était venue déposer un complément de commande de Dona Cebyss et vérifier le début de fabrication des meubles commandés par Le Capitani de son Mari. Elle avait donné ses instructions à Mestre Bobois qui la remerciait de la livraison de bois qu'elle lui avait si promptement obtenue lorsque la douce Epouse de Socrate fit son entrée.
Grand sourire et joie qui se lisait dans les yeux de la Baronne de recevoir la Dame.


"Bonjorn Dona Elfarranne, j'espère que vous vous portez bien. Vous permettez la bise après la soirée d'hier?"
La Blonde attend rarement la permission, surtout qu'elle ne pense pas blesser la femme du filleul de son époux en lui témoignant son affection....et elle bise gentiment la jeune femme.

"Vous êtes venue vérifier ma déclaration d'hier concernant le plaisir de voir de jolis meubles et ce qu'éveille l'odeur des bois précieux qu'on respire?"

Elfarranne a écrit:
Elfarranne sourit à la femme de son ami Castel. La blondinette appréciait ce genre de femme, franche, modeste malgré un titre pompeux. La bise sur sa joue fut légère comme une aile de papillon, Elfarranne l’embrassa à son tour.

Bonjour Dona Maxius, oui en effet je viens à votre échoppe voir les jolis meubles que vous fabriquez. Ils sont magnifiques.

Elfie posa sa main doucement sur un lit. Regardant la jeune femme elle lui demanda.

Vous pourriez me faire un lit comme celui-ci, avec une bonne literie, je pense que je m’endormirais facilement après une longue journée de travail.

Floranthin a écrit:
Floranthin quitta la taverne municipale ayant comme consigne de livrer un banc pour Donà Elfarranne.
Il alla donc jusqu'à la boutique de la Baronessà et ouvrit la porte grâce à la clé qui était cachée ... quelque part.

Le voici donc à l'intérieur, non sans mal puisqu'il lui fallut une demie-minute pour insérer la clef dans la serrure.
Voyant un banc seul dans l'atelier,il le prit et alla noter sur le registre.


[rp]03/02/1462, banc, Elfarranne, 70 écus, payé, livré [/rp]

Ceci fait, le jeune page ferma la porte et mit la clef là ou il l'avait trouvé, cela va de soi. Ensuite il partit en direction de la demeure de la destinataire.
Arrivé devant le domaine, Flo posa le meuble devant une des fenêtres et posa un parchemin, de peur que l'on vienne prendre l'achat.



Revenir en haut Aller en bas
 
Aux Nobles essences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Liste] Les nobles provençaux
» [RP]Maison des nobles
» nobles et chevaliers sylvains
» [RP] Au fond du parc, deux nobles, un duel….
» Le Conseil des Nobles recrute !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castelreng du Cougain :: Bibliothèque :: Livre 1462-
Sauter vers: