Castelreng du Cougain

Moments de vie d'un personnage médiéval fantaisiste

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le journal de Castelreng

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
castelreng
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Le journal de Castelreng   Ven 13 Fév - 17:12

C'est sans doute son départ qui me pousse à ce besoin de coucher mes pensées sur papier. Jamais je n'aurais cru qu'un jour j'en viendrais à faire un journal comme ce que femmes beaucoup font. Je ne sais ce que cela m'apportera et peut-être espère voir par là cette séparation moins longue qu'elle ne sera.

Depuis sa fausse-couche quelque chose s'est cassée, je la sens s'éloigner de moi un peu plus tous les jours. Je pense que je n'ai pas su trouver les mots, elle semble perdue et je ne parviens pas à la rassurer. Que nous arrive t-il ? Nos sentiments sont toujours aussi profond et pourtant ce voile est là.. J'espère que ce voyage nous apportera une solution.

Bel a pris la route pour le Bearn il y a deux jours seulement, pourtant il me semble que cela fait des mois. En plus du vide qu'elle laisse, je ne puis m'empêcher d'éprouver une grande inquiétude, elle est seule sur les routes, son escorte ne l'a pas suivi. Qu'Aristote la protège et fasse qu'elle n'ait pas à croiser quelques mauvais sujets. Qu'adviendrait-il d'elle ? Qui lui viendrait en aide si.. ? J'en tremble à l'idée qu'elle pourrait se faire agresser, j'enrage d'être coincé là par mes responsabilités.

Je me trouve ce jourd'hui à Castelnaudary, je ne pouvais plus rester en Toulouse comme nous en avions décidé. Cette chambre d'auberge que nous occupions et le vide qu'elle a laissé en partant m'est devenu insupportable. La solitude n'a jamais été mon alliée, je retourne donc à Albi combler ce manque auprès de nos enfants. Là, auprès d'eux l'attente de son retour me sera je le souhaite plus douce.
Revenir en haut Aller en bas
Oriabel
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Le journal de Castelreng   Sam 14 Fév - 17:45

Aujourd'hui, je reprend la route une nouvelle fois. Demain, je serais à Tarbes, il y a déjà plusieurs jours que j'ai quitté Toulouse. Je suis partie à l'aube, Castel dormant encore lorsque je suis allé rejoindre mon escorte Didier aux portes de la ville.

Je ne me suis pas résigner à réveillé Castel. Il semblait dormir si paisiblement. Je sais qu'il ne souhaitait pas que je partes sans lui. Pourtant, mon travail l'exige mais, également mon coeur. En ce moment, je suis complètement perdue. Je l'aime, jamais je n'ai cessé.... Simplement, trop de chose m'obscurcit les idées, j'espère sincèrement que ce voyage loin de lui me permettera de prendre sur moi, de redevenir celle que j'étais pour lui...

C'est le coeur gros que je me suis rendu aux herses de Toulouse. J'ai attendu mon escorte un long moment mais, comme je le voyais toujours pas après une heure, le soleil commençant à se lever, j'ai décidé de partir sans lui. Il avait peut-être trouvé une femme d'un soir et avait oublié qu'il devait m'accompagné. Après tout, je ne le connais pas, encore moins ses moeurs...

Tout c'est bien passé jusqu'ici. J'ai hésité cette nuit d'écrire à Castel. C'est la st-valentin aujourd'hui. Je suis certaine qu'il apprécierait de recevoir de mes nouvelles, mais, les mots ne me viennent pas encore. Il est trop tôt. Je dois faire le point sur mes sentiments qui se bouscule en moi. La balance se fait tellement lourde d'un côté que je peine à la faire redresser dans l'autre sens....

Mes prières serviront peut-être à me ramener dans le droit chemin.... Vers cette vie que j'avais choisi jadis. Devenir Mme Castelreng était un de mes souhaits, aujourd'hui, je ne cherche plus qu'à me retrouver. Où me suis-je égarée en chemin ?
Revenir en haut Aller en bas
castelreng
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Le journal de Castelreng   Dim 15 Fév - 0:03

En ce jour de Saint Valentin, je suis arrivé à Castres. J'espère que mon tendre amour aura reçu les roses et le cours mot que je lui ai envoyé.
Je pensais qu'en arrivant dans cette ville un de ses pigeons m'y attendrait... ça n'a pas été le cas... Je préfère penser qu'elle n'en aura pas eut le temps plutôt que de m'imaginer d'autres choses..
Elle s'éloigne de moi un peu plus tous les jours et pas seulement par ce voyage d'ambassade.
Je crains que ses sentiments à mon égard aient changé. Si tel était le cas, jamais je ne parviendrais à m'en relever.

Le travail devrait me permettre de voir le temps passer vite, il n'en est rien, je le fais par force, elle hante mes pensées et m'emplit d'incertitudes que je n'arrive pas à m'ôter.
Demain je serais à Albi.. que vais-je en avoir de plus.... elle ne sera pas là et tout ne sera que pour me faire penser à elle. Les enfants ne manqueront pas de me demander où est leur mère et pourquoi elle n'est pas de retour avec moi. Ce sera encore une épreuve que je devrais surmonter....

Je ne cesse de me demander pourquoi je n'ai pas de ses nouvelles. Je ne veux pourtant pas tomber dans le désespoir, mais il faut se rendre à l'évidence, ce voyage d'ambassade n'est pas la seule cause de son départ.
10 jours minimum encore à me poser mille questions.

Pourquoi la vie ne m'accorde t-elle pas un peu de sérénité ?
Pourquoi lorsque tout commence à aller vient alors se mettre une tuile ?





Il est tard.... je reprend la route ... je suis sans nouvelle de Bel... Elle a oublié ce que ce jour représentait... Ce devait être notre première Saint Valentin... J'en ai le coeur déchiré.... qu'Aristote fasse qu'elle ne m'oublie pas totalement....

Demain je serais chez nous, près de nos enfants..... J'espère qu'ils m'apporterons la douceur dont j'ai besoin...



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Oriabel
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Le journal de Castelreng   Dim 15 Fév - 10:11

Entre le comté d'Amaniac et celui du Béarn, j'ai malheureusement, sauvagement agressée. J'ai été laissé presque pour morte dans une clairière. A ce demandé comment je fais pour coucher ses faibles mots sur ce vélin ce soir. Je crois que j'ai surtout besoin de me vider le coeur.

Je ne sais pas si je pourrais le dire à Castel, je sais qu'il se faisait déjà un sang d'encre pour moi, ce ne sera en rien pour le rassuré. La dernière journée séparer de mon escorte fut de trop. J'ai tout perdu, plus de 350 écus, ma nourriture... cela m'est également pourtant, c'est comment vais-je expliquer mes bleus à la personne qui ne voulait pas me voir partir qui me trouble....

J'ai mal, j'ai le corps endoloris mais, pas autant que le coeur. Je sais pas ce qui me prend en ce moment. J'ai pourtant tout pour être heureuse mis à part cet incident de cette nuit. Bien des femmes donnerait tout pour être à place et moi, je le fuis... Suis-je un monstre ? Y'a vraiment quelque chose chez moi qui ne vas pas....

J'aimerais tellement lui écrire, de lui dire de tout balancer et de venir me retrouver, que j'ai besoin de lui, que je l'aime, que je n'aimerais jamais que lui et pourtant... je n'y arrive pas. J'ai cette page avec un seul mot en entête , '' Mon... '' Je n'arrive même plus à dire mon Ange... c'est terrible... Il n'est pas mon Ange, je ne le mérite pas. Pour avoir droit à son Ange, il faut en être un également... je ne le suis pas, je ne suis que l'ombre de ce que j'ai jadis été.... Qui ou que suis-je maintenant...

C'est terrible, j'ai l'impression que jamais je ne m'en sortirais, mes pensées sont de plus en plus noires...
Revenir en haut Aller en bas
castelreng
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Le journal de Castelreng   Dim 15 Fév - 17:58

Je suis arrivé à Albi bien avant le jour. Il est bon de se retrouver chez soit, j'ai pris un immense plaisir à aller voir les enfants encore endormis. Ce sont eux qui m'ont tiré du sommeil ce matin, je m'étais allongé pour me détendre un peu.

Je savais bien qu'il me serait dur d'expliquer aux enfants l'absence de Bel. Hélie l'a très mal pris, j'espère qu'il ne va pas se rebeller tout le temps que durera cette séparation. Il va me falloir être le plus présent auprès d'eux afin qu'ils ne se sentent pas complètement abandonné. Une chance que Joséphine soit encore trop petite pour se rendre compte, je ne sais si non comment je m'en sortirais.

Toujours aucune nouvelles de Bel.... Je ne comprend plus....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
castelreng
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Le journal de Castelreng   Lun 16 Fév - 21:03

Citation :
Bonjour mon tendre Castel,

Je suis navrée de ne pas t'avoir écrit avant aujourd'hui. Malheureusement, j'ai dû régler bien des petits soucis sous les chemins et en arrivant à Tarbes, je me suis fais sauvagement agressée. Je te rassure immédiatement, je vais bien tout de même, beaucoup moins riche monnétairement mais, la richesse ne réside pas qu'en cela...

Je t'assure que je vais bien, je ne veux pas que tu t'inquiètes plus que nécessaire. Je vais rester à Pau un jour ou deux, le temps de voir le Coms avec lequel j'ai rendez-vous. Sinon, le temps passe simplement..... lourdement....

Les enfants me manque beaucoup, si tu pouvais les embrasser pour moi et leur dire que je les aimes, j'apprécierais beaucoup.

Une fois ma mission ici terminée, je passerais un peu de temps en leur compagnie, ça nous fera du bien à tout les quatres. Quand à nous deux, je ne sais pas Castel mais, je crois que des choses changent. Nous devrons discuter à mon retour.

Je t'embrasse

Bel

Citation :
Ho mon ange..

Voyant qu'aucun pigeon de toi n'arrivaient, j'ai craint, et je suis malheureux
de voir que mes craintes étaient justifiées. Comment ne pas s'inquiéter alors que tu es loin et sans un écu en poche maintenant...
J'espère vraiment que tu n'as rien eut de grave, je préfère penser que tu ne
me dis là que ce qui est et que tu vas bien.
Tu me manques tu sais, c'est dingue. Je sais que ces derniers temps un vide s'est mis entre nous deux, il me semble que ce soit un gouffre aujourd'hui...
Pourtant, je t'aime toujours autant, de ça j'en suis certain et ton absence
ne fait que renforcer cet amour que je te porte. Je n'ose douter qu'il n'en soit pas de même pour toi..

Les enfants vivent assez mal ton absence, Hélie est devenu infernal depuis mon retour. Je crois qu'il n'a pas compris que je rentrerais seul. Je retrouve Heaven dans notre lit chaque matin lorsque je me réveille.Je n'ose la sermonner tu sais.
Notre petite Joé a percé une nouvelle dent, elle nous affiche a tout va ses sourires. Elle te ressemble un peu plus de jour en jour.

Je leur ferais les baisers que tu leurs donnes, ne t'en fait pas. Prend soin de toi mon Ange et essaie de me donner un peu plus de nouvelles.
A ton retour, nous aurons une longue discution, c'est un fait que cela s'impose.
En attendant, n'oublie pas que nous t'aimons tous les quatre.

Je t'embrasse tendrement mon tendre Amour,

Castel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Oriabel
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Le journal de Castelreng   Mer 18 Fév - 7:10

Les jours ont passé dans l'attente que quelque chose se fassent... Tel le condamné, la tête sur le billot de bois qui attend que la faux ne lui soit tranché par son bourreau. Je suis perdue... je ne cesse de relire cette lettre qu'il m'a envoyé et je suis déchirée. Je devrais peut-être raccourcir mon voyage ici. Les enfants me manque tellement... je n'avais pas pensé que cela serait aussi dure... Hélie... il doit être terrible et se sentir bien perdu, tout autant que sa soeur qui trouve réconfort dans la place que j'occupe habituellement. Peut-être qu'elle espère être plus près de moi ainsi.... Et je me rend compte que je passe à côté de la vie qui s'émerville en ma petite puce blonde, Joé.... il me manque tous tellement...

Et Castel.... il me manque aussi, je sais au plus profond de moi que je l'aime toujours. Je l'aimerais sans doute éternellement....Cependant le lui dire ne lui rendrait pas service, ne nous rendrait pas service.... La toute petite lueur d'espoir qui naitrait pourrait être la plus cruelle des armes si elle devait finir par s'éteindre. Il ne vaut mieux pas la faire naitre ....

Et pourtant, j'ai tellement besoin de lui, de le sentir tout contre moi, de gouter ses lèvres une nouvelle fois. Je ferme les yeux et il n'y a toujours que son visage qui s'impose à moi.... J'ai cet homme tatoué sur le coeur... Comment pourrais-je surmonter tout cela ?

J'ai besoin de trouver qui je suis mais est-ce que je peux me permettre de perdre l'homme que j'aime pour cela ? Est-ce que cette course à l'indentité vaut tout les sacrifices d'une pauvre femme en manque de son amour ?.... Je ne détiens pas encore cette réponse....

Peut-être la trouverais-je au fond de mon coeur lorsqu'il arrêtera de hurler son manque de lui.....
Revenir en haut Aller en bas
castelreng
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Le journal de Castelreng   Lun 23 Fév - 13:49

Je suis sans nouvelles depuis ce seul et unique pigeon qui m'annonçait ce qui me faisait tant peur.
Que fait-elle ? Comment va t-elle ? Mon Dieu ! Comme je tremble de ne savoir....

Je ne supporte plus cette absence, elle me manque..
Son sourire ses rires, ses lèvres... si douces si...
Je me sens démuni, vide, amputé... et j'ai tellement peur qu'elle ne veuille s'éloigner de moi.. Je crains cette discution qu'elle veut que l'on ait à son retour, Je crains de n'entendre les mots qui depuis des semaines je sens venir.
Que serais ma vie si elle me quittait ? Je n'ose le concevoir, elle est le coeur qui cogne en moi...

Je vais prendre la route . Tenter de la rencontrer. Avec un peu de chance sera t-elle de retour dans le Comté. Je sais d'avance que ce sera une dure épreuve, mais je ne puis plus rester là a attendre.
Ma décision est prise ! Les enfants m'accompagneront. Je suis certain qu'elle en sera comblée de bonheur et peut-être que leur présence lui montrera combien le plus important est notre famille et l'amour qu'il en découle.
Je reste convaincu que la séparation qu'elle souhaite et va m'annoncer n'est pas la solution pour qu'elle s'épanouisse. Je suis conscient que ma situation professionnel lui fait de l'ombre, mais je sais que loin de moi, elle n'en sera que plus meurtrie, j'en suis certain !
Si seulement je parvenais à le lui faire comprendre.. Qu'Aristote me vienne en aide, qu'il m'ouvre le chemin afin de trouver les mots à lui dire. Qu'il l'aide à prendre conscience que nous somme fait l'un pour l'autre, que notre amour ne vaut pas ce sacrifice. Que celui que je lui porte saura l'aider à se trouver vraiment.



Nous sommes arrivés à Toulouse sans encombre. Les enfants sont fous de joie a l'idée de retrouver leur mère. Hélie parait un peu plus calme, sans doute le fait de ce voyage. Il ne cesse de clamer à qui veut entendre qu'il s'en va rechercher sa maman. Heaven est plus caline que jamais, je crains que cette séparation ne l'ait perturbé plus que je ne pensais, même Joé a perdu sa gaieté. Il me faut trouver Bel ! Je prie pour qu'elle se trouve à Toulouse, j'espère oui ! je veux croire qu'elle soit là ! Nous avons besoin d'elle comme elle a besoin de nous..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le journal de Castelreng   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le journal de Castelreng
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Journal d'un paysan
» Un journal de la Horde...
» Journal de l'Infirmerie de Gnomeregan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castelreng du Cougain :: Bibliothèque :: Journal de Castelreng-
Sauter vers: