Castelreng du Cougain

Moments de vie d'un personnage médiéval fantaisiste

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre X : Des gages ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin



MessageSujet: Chapitre X : Des gages ..   Ven 3 Avr - 9:02

Castelreng a écrit:
Pour voir le jour il a fallut que je passe entre plusieurs mains, que l’on coupe dans un fin tissu d’une blancheur immaculée que l’on nomme dentelle de Bruges que l’on taille, que l’on brode que l’on coud de ci de là ruban de satin blanc. Je ne suis pas unique loin de là ! Mais on me dit belle délicate et sensuelle. Je glisse, telle une caresse sur le corps de la femme.
Je ne laisse pas celle qui me porte indifferente aux yeux de l’homme qui, dans les secrets d’une chambre, lorsque les délices de la nuit sont là, l’admire plus qu’il ne la regarde. Je m’appelle pour certaines, chemise de nuit et pour d’autre nuisette. Nuisette ! Doux nom que celui là !

Ma vie, qui hélas fut courte, avait pourtant tout pour être belle. Laissez moi vous la conter..

Une fois ma conception achevée, je fus glissée parmi mes jumelles dans de fins papiers de soie et emportée par les chemins pour arriver dans un petit commerce au sud du Royaume de France. Petite boutique fréquentée par des femmes, je fut mise en évidence pour attirer l’œil. Longtemps j’ai cru finir par jaunir car bien qu’admirée, personne ne voulait de moi. Il faut dire que la mercière ne voulait pas me laisser partir pour rien ! Trop cher disait le regard envieux des dames en me regardant lorsque la propriétaire annonçait ses conditions.

Contrairement à toutes attentes, ce n’est point une belle qui vint me tirer de mon ennui, mais un homme ! J’aurais put en rougir si il m’avait été possible de le faire. Pensez donc ! Il m’avait regardé avec un plaisir non dissimulé, avait frolé de ses doigts mes rubans…

Petite chose fragile, on me plia avec gout, me déposa et m’emballa de nouveau.
Ce fut des doigts fins qui me permirent d’être de nouveau au grand jour. Je fus admirée avec autant de plaisir que si j’avais été un joyau. Il faut dire que contrairement à d’autre, j’avais l’avantage d’être courte !

Le soir venu, je fis frisonner d’aise la peau de ma propiétaire et fus ôtée dans les secrets de l’alcove tout en douceur par les mains de celui qui m’avait aquit et me suis retrouvée au sol comme un vulgaire chiffon. Je fus ensuite rangée parmis mes pareilles jusqu’au soir qui vit ma fin. Ma vie aura donc été de courte durée. Suite à une dispute je fus brûlée avec mes sœurs dans l’âtre de la maison…

Triste vie que celle d’une Nuisette…..
Lily-jane a écrit:
Lily qui faisait un tour sur la place publique pour aller surveiller que les participants ne trichaient pas les uns sur les autres et ne vidaient pas sa réserve de bière, eut une surprise...

Un candidat en plus! Mais il n'était pas passé par les inscriptions... Cast! Rhooo! Bon, il faut avouer que son histoire était plutôt pas mal... Mais les règles sont les règles...

Un sourire espiègle se dessina sur les lèvres de la jeune fille... Un gage! Oui, ça c'est une bonne idée... Son histoire serait conservée, mais il allait devoir en faire une autre, et d'une manière différente...


Cast! Alors, on passe à côté des règles? Bon... Ton histoire peut être conservé, mais tu as un gage...
Alors, tu vas devoir nous raconter une nouvelle histoire... Mais avec des règles différentes, et pour ça tu vas t'installer sur une table, seul, pour avoir bien le temps de la rédiger (tu ouvres un autre sujet Razz )...

Ton histoire doit se dérouler en trois parties (trois posts^^) minimum. Avec une introduction, action et conclusion...
Il n'y a pas de rôle précis dans cette histoire, tu laisses libre cours à ton imagination, tu dois juste t'appuyer sur cette phrase :


"Quand le chat n'est pas là, les souris dansent..."


Dernière édition par Admin le Mer 12 Oct - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin



MessageSujet: Re: Chapitre X : Des gages ..   Ven 3 Avr - 9:04

Castelreng a écrit:
Bon joueur, Castelreng s’était donc installé derrière une table avec tout le nécessaire pour honorer le gage qu’il avait reçu. Il lui avait fallut pas moins d’une paire d’heures pour mettre sur parchemin le récit qu’il devrait ensuite lire debout sur une table.

Se dirigeant vers cette estrade de fortune, il sourit à l’idée de se comparer un instant un crieur public qui contrairement à lui était toujours flanqué sur un cheval de caractère. Grimpant sur la table, il se retint de rire pensant que cette fois le crieur avait une monture des plus originale.
Aussi, avant de commencer la lecture qu’il se devait de faire, clama t-il haut et fort..


OYEZ ! OYEZ ! BRAVES GENS ! VOICI LE MOMENT VENU D’ÉCOUTER LE GAGE DE CASTELRENG !


Il se racla la gorge et commença …..


Il est un proverbe qui dit quand le chat n’est pas là, les souris dansent. On pourrait interpréter cette citation de mille et une façons .
La prendre au sens réel de ces mots : Imaginer donc ces petites bêtes sortirent de leurs trous et danser la carolle ou l’estampie alors que le matou serait à se restaurer des restes d’un ragout. Ceci pourrait d’ailleurs faire une histoire amusante à conter aux enfants le soir au coin d’un feu. Ou plus simplement voir les souris aller et venir, en toute tranquillité, sachant que le chat n’est point là.
La prendre au sens figuré : Nous nous sommes tous un jour retrouver chat et un autre souris. Avouons que le rôle de la souris est des plus souvent drôle et que le pauvre chat se retrouve parfois dans de tristes situations. Je ne vous cacherais pas avoir prit plaisir à ce jeu qu’a la souris. Comme d’avoir ronchonner lorsque pour chat je fus pris !

Je vais vous conter ce qu’il peut et est arrivé lorsque le chat n’est pas là….
Castelreng a écrit:
Le premier parchemin lut, il le laissa tomber au sol et se mit à lire le second. Sa gorge commençait à s'assécher , il espérait, une fois son récit fait, déguster une bonne bière.

C’est par une nuit de juillet que les faits se sont déroulés….

Depuis quelques jours il était venu aux oreilles des agents de la maréchaussée que leurs collègues de la douane avaient la chance d’avoir une pièce leur servant de taverne. Le connétable venait d’être élu et pour favoriser la détente de son effectif n’avait pas lésiné sur les tonneaux qu’il avait paraît-il pris de sa propre cave. Les agents de la prévôté ronchonnaient de ne pas avoir cette aubaine comme de ne pouvoir se rendre dans ce lieux. Il va s’en dire que la tension monta, certains sergents devenaient mécontent. De ce fait, un plan germa et fut soumis au prévôt et son adjoint qui n’était autre que moi.

Un soir donc, nous attendîmes le départ des douaniers, les guettant dans les recoins sombres du château et quand le dernier fut sorti, le prévôt suivi de Sara et moi-même, nous rendîmes en douane et plus précisément dans cette salle aux trésors, car étions les seuls a pouvoir entrer en douane. Etant certains de ne pas être pris sur le fait, armés de flambeaux, nous fûmes ébahis lorsque la clarté se fit par nos torches dans la pièce en question. Le connétable Jgo n’avait pas fait les choses à moitié ! Un comptoir avait été installé faisant face à quelques tables et bancs. Un instant nous nous sommes cru dans une taverne digue de ce nom. Nous en étions restés bouches bées, mais le temps nous était tout de même compté, nous avions toujours le risque qu’un douanier puisse venir. Bien sur, quelques sergents veillaient et avait ordre de nous alerter.

C’est donc sans plus s’attarder que nous avons piqué les 4 plus gros tonneaux. 3 de bière et un d’hypocras et de très bonne qualité ! On entendit donc cette nuit là, dans les couloirs entre la douane et la maréchaussée des roulements de fûts. L’opération « Piquez la bibine des douaniers » fut une réussite. Les tonneaux furent déposés dans une salle de la tour entre la douane et la prévôté, nous n’avions pas d’autre choix, n’ayant de locaux autres.
Castelreng a écrit:
Plus qu'un vélin à lire, il était temps se pensa t-il, il n'avait plus de salive


Le proverbe se prête là car non que nous dansions, mais buvions le breuvage du Connétable, riant de la réussite de notre expédition et de la tête que feraient les douaniers et surtout leur chef lorsqu’ils s’apercevraient de l’emprunt.

Nous n’avions pas encore achevé le fût d’hypocras lorsque nous furent découvert, la nuit avait filé à grande vitesse entre le temps d’aller chercher de quoi se désaltérer et celui d’étancher notre soif. Nous vîmes arriver l’épouse du Connétable suivi de près par ce dernier qui n’était pas des plus ravi de constater que nous buvions sa réserve personnelle.

Un verre offert suffit à détendre l’atmosphère et depuis cette soirée, douaniers et prévôté peuvent se retrouver dans ce réduit de la tour Raimondine où il se trouve en permanence de quoi partager un moment de détente après une bonne journée de labeur.


Comme pour les deux premiers parchemin, il lâcha le dernier qui, tourbillonnant tel une feuille d'automne, alla avec légèreté se coucher sur le sol. .

J'espére que cette histoire vous a plus autant que moi de la vivre.

Castelreng salua ceux et celles qui l'avaient écouté, le gage était terminé, il pouvait descendre de son estrade de fortune.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin



MessageSujet: Re: Chapitre X : Des gages ..   Ven 3 Avr - 9:05

Lily-jane a écrit:
Lily avait écouté le gage de Cast et du se retenir de rire quand celui ci monta sur la table tel un marchand de poisson, pour conter son histoire..

A la fin de celle ci, elle s'avança vers lui et applaudit




Superbe histoire Cast! Bien qu'elle m'ai donné soif je l'avoue! Bon, tu as bien réussi ton gage, si j'avais su, je t'en aurai donné un plus drôle encore... On verra pour les retardataires Razz

Une petite chope te tente? On va aller voir où ils en sont d'ailleurs.. Je me demande si certains ne se sont pas endormi dans les tonneaux que j'avais mis à disposition....
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin



MessageSujet: Re: Chapitre X : Des gages ..   Ven 3 Avr - 9:07

Castelreng a écrit:
Bien des jours plus tard..........

Qui aurait put croire à ce qui arrive à Castelreng en cet fin de mandat ? une chose est certaine ! pas lui !!! Non ! de ça il n'arrivait encore pas à y croire et pourtant..... Il lui fallait faire ce qu'on lui avait imposé de faire.....

Il en était encore à se demander la raison valable à un tel châtiment, car oui! c'était bien un châtiment qu'il avait reçu là et pas de n'importe qui, qui plus est ! Certes, il avait fait quelques bourdes ces derniers jours, mais cela méritait-il une telle punition ?

Un gage !
Elle avait nommé ça un gage !
Une exécution oui !
Car c'était bien de cela qu'il était question ! d'une exécution ! de la sienne !

Qui pouvait exiger une telle chose si ce n'est la Comtesse Russo? Seule, elle peut avoir de si cruelles idées !

Sur la grand place du Comté Castelreng ! Et à poil ! Voilà ce qui pour Russo n'était qu'un simple gage et pour notre homme une exécution...


En ce jour où le nouveau coms venait d'être élu, où les conseillers allaient être nommés, où beaucoup de Toulousains étaient en suspens,
Castelreng arriva donc à sa courte honte, sur la grand place du Comté, ce en
tenue d’Adam , claquant un peu des dents. Il va de soit qu'il espérait bien que tous seraient occupés autour des élections et non à ce qu'il pouvait se passer sur la place.

Ne sachant trop où devait se porter son regard, déglutinant rien qu'à la seule pensée d'être reconnu, il avançait donc sans trop savoir d'ailleurs où il allait. Triste fin pour un prévôt, il ne souhaitait à personne, pas même son pire ennemi, une fin comme la sienne.

Se concentrer...
Faire le vide afin de ne pas voir le regard des gens....
Ne pas non plus penser qu'il fait froid mine de rien ....
Se concentrer sur de l'agréable.....
Oriabel....
Paniquer .......
Pourvu qu'elle n'est pas l'idée de passer ici.....
Se re-concentrer à nouveau....
Ne pas y parvenir......
Penser au pire.......
Ne plus souhaiter qu'une chose..... Qu'on vienne mettre fin à ce.... à ce ... gage...
Lily-jane a écrit:
Lily, qui se baladait par là, comme par hasard  Laughing croisa sur la grande place Cast....

Elle lui adressa un grand sourire et s'approcha pour le saluer, quand tout à coup, elle remarqua quelque chose d'anormal chez lui...

Elle réfléchit un instant... Y'a un truc de changé chez lui, mais quoi? Sa coupe de cheveux peut être.... Nan c'est pas ça.... Réflechissement Lily.... Il s'est pas rasé la barbe.... Nan, ça c'est une habitude, il est en procès avec son rasoir depuis un moment déjà... Qu'est ce que ça peu bien être...

Triturage de neurone... Elle l'observa encore, le regardant de haut en bas et de bas en haut, et de haut en ba...... Rhooooooooooooo!!!!! Lily relève la tête!!!!

Pfiouuuu, Lily en mode tomate s'approcha malgré tout de lui et l'apostropha


Coucou Cast! Comment vas tu dis moi? Et Heu.... Comment dire.... Tu n'aurais pas oublié de faire quelque chose ce matin en te levant par hasard?

Elle se mordit les lèvres pour s'empecher de rire....
Castelreng a écrit:
La pire des humiliations arriva lorsque... que... que.... Lily qui aurait put et dut être ailleurs que sur la grand place, comme par exemple être au conseil à préparer un loooooong mais loooooong discours pour le peuple de Toulouse, arriva à sa hauteur et... et ... et .... lui demanda quoi ? Je vous le donne en mille ! S'il avait pas oublier quelque chose.... bin voyons rien que ça
Rougir ? Il aurait put, sans doute d'ailleurs l'a t-il fait ... mais il grelotait tant et était tellement pâle de honte que ça ne se vit pas.

Réfléchir et vite, faire comme si de rien était......
facile a dire, mais pas le choix fallait aussi faire...
Hop ! il tente le coup.....


Oublier.... ? quoi  ?..... tronche de celui qui ce demande bien ce qu'il aurait put oublier.

Se repentir de sa faute ! c'est ça oui ! c'est ça qu'il a oublier !

Alors, tel un fou sortit d'une quelconque malandrie, le voilà qui se met à dire haut et fort


J'ai fauté... je le reconnais.... j'en demande grand pardon....
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin



MessageSujet: Re: Chapitre X : Des gages ..   Ven 3 Avr - 9:09

Lily-jane a écrit:
Lily se retenait toujours de rire, quand Cast se mit à crier haut et fort... Heu... Normal vu qu'il crie... Enfin bref, il se mit à crier qu'il avait fauté...

Franchement la scène vaut le coup d'oeil... Enfin, on le place bien son oeil!!! Nan mais ho!!! J'vous vois venir Mesdemoiselles!!! Levez la tête et on le regarde dans les yeux!!! Allez tous ensemble!!! Un, deux... Et hop on lève la tête! Voilà c'est mieux!

Rhaaa j'vous jure, la jeunesse aujourd'hui!! Donc, je parlais de la scene qui vaut le coup d'oeil...

Cast, d'habitude si bien vêtu, tiré à quatre épingles, même cinq parfois, toujours maître de lui même, enfin, sauf face à des feuilles de menthe...

Il était là, sur la place publique, un samedi, jour où le monde se reunissait pour parler de tout et de rien, pour cancanner, et bin là... Ils auront de quoi cancanner!

Donc nu comme un ver, ou comme un bébé castor, plus courant ici, à crier qu'il avait fauté!

Rhoooo! Mais faudrait pas que la grande inquisition passe dans l'coin, vont l'prendre pour un fou....

Elle se décida à tenter de le raisonner...



Heu.... Cast, excuse moi de t'interrompre dans ta conversation avec...

Avec qui d'ailleurs?

Avec... Avec toi même,mais tu voudrais pas enfiler quelque chose? Enfin j'dis ça j'dis rien, mais je sais pas si t'es au courant, mais dans peu de temps la place va être envahit de monde, et si tu veux pas devenir l'attraction de la journée... Ben faudrait peut etre cacher...

Lily en mode tomate bis

Cacher tout ça!
Castelreng a écrit:
Regard qui se pose de nouveau sur Lily, pensées qui disent : mais pourquoi t'es pas ailleurs...

Réfléchissement.....

Il arrive plus à mettre deux idées en place, la honte le ronge, le froid le.... oui le... aussi.


Enfiler... enfiler qui ?.... papotib... trop froid... pis trop.... papotib...

Avoir un instant un peu de lucidité...

Hin ? quoi ? nan j'peux pas.... j'attends les ordres....


Avoir l'air plus que déconfit et sautiller sur place pour tenter de se réchauffer un peu, voilà ce qu'il se mit à faire ensuite.

Je je dois ex expier ma ma faute..


Regard qui se perd au loin, cherchant à voir si la femme "peau d'ours" ne serait pas dans les parages. Il se l'imagine bien planqué dans un recoin à se tordre de rire, et se retrouve à penser " Sadique va !"
Lily-jane a écrit:
Expier sa faute... Voilà qui l'avance bien Lily là.... Ceci explique cela, mais encore faut il qu'on sache ce qu'est ceci pour en déduire cela... Et si le ceci du cela egale au cela du ceci... Cela expliquerait beaucoup de ceci, heu de choses...
:?
Comment ça j'm'embrouille? Nan mais c'est pas moi qui suis toute nue à crier sur la place publique là! Alors j'ai le droit de m'embrouiller si je veux!

Regard perplexe à Cast... Il est peut etre en train de devenir fou pour de vrai... Nan, gné pas potible... Il est pas fou, juste un peu dérangé parfois, mais de là à dire fou... Il ne l'est pas, être ou ne pas être... Tel est la question...

Oui bon ça va, z'êtes pas à ma place non plus là, je fais ce que je peux pour essayer de comprendre! Quoi? Vous aimeriez bien être à ma place? Oui, bon c'est vrai qu'il est pas mal fait.... Rhooooo!!! Mais ça suffit hein!!! J'ai pas regardé d'abord! Je l'jure Mdame le juge!

Bon, vais encore tenter de le raisonner... Et ça va pas être facile, surtout que...


Heu.... Cast... Tu veux pas expier ta faute avec heu... Au moins des braies? Et heu... T'as fait quoi? Oui parce que là ça m'intrigue...

Qui n'est pas intrigué d'ailleurs en ce moment :wink:

Et heu... Je vais ptet faire chercher Oriabel... Elle pourra le raisonner...
Se dit elle à voix basse à elle même
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin



MessageSujet: Re: Chapitre X : Des gages ..   Ven 3 Avr - 9:12

Castelreng a écrit:
Claque claque claque font ses dents lorsqu'il arrête de sautiller sur place pour pouvoir répondre à Lily qui insiste.

Dans les yeux regarde moi... finit-il par lui dire la voyant rougir à un point qu'il craint qu'elle ne finisse par exploser.

Ses mains vont alors faire écran devant son anatomie, réalisant enfin pourquoi Lily passe du normal au rouge brique.

Nan Lily... même si je voulais j'peux pas.... mes frusques sont au château ... l'a pensé à tout la Comtesse...
Ce que j'ai fait.... Arfff nan je peux pas le dire.... une boulette.... p'tite mais boulette quand même.... enfin pas si p'tite que ça.... boulette de débutant en fin de mandat....
Lily-jane a écrit:
Mode rouge tomate emplifié quand il cacha... Heu... Un certain endroit de son corps.... Comme si je regardais! rhooo! Pffff! Je suis pas comme ça! N'importe n'aouac! Razz

Elle l'écouta pendant qu'il tentait d'expliquer, enfin, de se justifier, mais tout ça n'avait pas beaucoup de sens...

En attendant, l'heure avancait, et d'une minute à l'autre, il pouvait y avoir un monde fou qui se regalerai du spectacle... On serait envahit de voyeurs, de Petits Nains Joueurs, et peut être aussi de folles dingues qui se jeteraient dans les bras de Cast... Bon, en tant que lieutenant de maréchaussée et vétéran, elle se devait d'agir quand même...

Et là, dans le charabia incomprehensible de Cast, elle perçut le nom de "Comtesse"... Elle était donc au courant!!! Vite!! Faut l'appeler!!! Mais comment la faire venir, c'est l'heure de l'apéro du gouter là en plus...

Vite une idée Lily..... Réflechissement.... Neurones en bouillie... Pas d'autres solution.....
Elle sortit alors de sa besace le bébé tonneau de la garde partagée avec Russo et se mit à crier, au risque d'ameuter plus de monde, mais là, pas de choix....



RUUSSSOOOOOOO!!!!!! YA BEBE TONNEAUUUU QUI RECLAME SA MÔMAAAAANNNNNNNN!!!! VIIIIIIITTTTTEEEEEE!!!!
Castelreng a écrit:
Alors là il ne comprit rien mais rien du tout. Lily se mit à crier dieu sait quoi a propos d'un bébé tonneau. Se pouvait-il qu'elle le prenne pour un tonneau ?

Mouvement de la tête de droite à gauche pour chasser cette pensée plus qu'étrange.
Il la crut atteinte de folie qu'il souhaitait que passagère, il espérait bien que ce n'était pas dut à..... à l'état dans lequel il se trouvait là.

Autre mouvement de la tête de droite à gauche pour chasser cette autre pensée loufoque.

Histoire de fous en vérité.


Heu......... Lily....... Tu devrais rentrer chez toi... T'as pas l'air bien d'un coup....

ça caille quand même.....
Lily-jane a écrit:
Elle le regarda alors et fit un geste de la main d'un air de dire "t'inquiete, je maitrise, laisse moi faire"


Et Russo qui n'arrivait pas... Et l'heure qui avancait!!!! On pouvait presque sentir le sol trembler, à cause de la foule qui devait être non loin de là, prête à charger!!!! C'est la criiiise!!! Calme Lily, calme....

Bon, faut vraiment trouver le moyen de la faire venir.. Elle peut pas le laisser là comme ça...

Elle ouvrit alors le couvercle du bébé tonneau, afin que les effluves de bière se propage jusqu'au nez bien sensible de Russo... C'était sa dernière chance....
Russocarine a écrit:
Russo avait profiter de ce premier jour de repos pour dormir. Récupérer du mandat, et des 2 autres précédents aussi. Récupérer d'une péripétie de voyage aussi, qui lui laissait une démarche un peu raide.
Elle sortit finalement, alla sur la grand place, promenant tranquillement sans gardes du corps, ni nabots masqués jetant des légumes pourris sur son passage. Elle visait une taverne pour se descendre une petite bière, quand elle vit Lily en grande conversation avec Castelreng.

Mais... mais pourquoi donc Cast était il nu comme un ver ? Et pourquoi Lily était elle rouge comme une tomate ?

Intriguée, l'air de rien, elle s'approcha. Chemin faisant, la mémoire lui revint. Elle avait donné un gage à Castelreng, et il avait tenu.


Bonjorn Cast, Bonjorn Lily.
Ahem.... pas trop froid, Cast ? Tu te caches derrière des feuilles de menthe ?
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin



MessageSujet: Re: Chapitre X : Des gages ..   Ven 3 Avr - 9:15

Castelreng a écrit:
Quelque temps après le cri de guerre de Lily, Castel vit enfin arriver Russo. Enfin son calvaire était fini se dit il en la regardant s'approcher marchant raide comme un piquet.

Il en aurait presque sourit de la voir arriver et ne put d'ailleurs retenir un soupir de soulagement lorsqu'elle fut enfin là, toute proche.

Un bonjour, il y répondit timidement, forcément me direz vous. Attendit le " tiens v'la tes frusques" mais à son grand désarrois n'eut qu'un " pas trop froid, Cast ? Tu te caches derrière des feuilles de menthe ? "

Tronche de six pieds de long là, bien oui, pour être con, il se trouvait con. Il lui aurait bien rétorqué " froid moi ? jamais j'ai mon dam** " mais même ça il pouvait pas puisqu'il était nu comme le jour de sa naissance.

Il ne sut donc que dire, l'air déconfit et la voix triste.


Pas d'menthe à cette saison..... fait trop froid.....
Russocarine a écrit:
Jte payerai bien un verre en taverne, mais vu ta tenue, j'ai peur que le tavernier ne te laisse pas entrer.

Russo se retenait pour ne pas rire. Elle se mordait les lèvres. Puis ne se retint plus, et donna une grande claque dans le dos de Cast.

Bah on pourra pas dire que t'as pas de parole. Allez, cache donc ton anatomie un peu mieux, que Lily a les yeux qui sortent de la tête.
Comment t'as pas d'habits ?


Russo attrapa un mouflet qui passait et pouffait de rire. Petit, un écu pour toi si tu ramènes une paire de braies pour le mossieu tout nu.
Elle regarda le gamin s'éloigner en trottinant.
Castelreng a écrit:
Elle le faisait exprès ça il en était certain, le rire qu'elle retenait l'emplissait de rage. Mais bon, que dire ! telle avait été la sentence, il devait donc avaler sa rancoeur sur ce coup.

Lui payer un verre, c'est d'une marmite de tisane qu'il avait besoin en ce moment et d'un grand coup d'Armagnac pour s'en remettre, pas d'une simple bière. Il ne dit rien encore, fit la grimace lorsqu'elle lui dit de se rhabiller, à croire qu'elle avait oublié où il devait laisser ses fringues.


AAAAAATTTTTCHOUMMMMMMM ! AAAAAATTTTTCHOUMMMMMMM !


Eut-elle comme réponse.

Le gosse à qui elle demanda de trouver des braies, fila en trottinant content de gagner 1 écus, une richesse pour lui. Castelreng voyait la fin de son cauchemar et retrouva un sans blanc de sourire.


Peux p'tete me passer ta peau d'ours en attendant le gosse... AAAAAATTTTTCHOUMMMMMMM !
Russocarine a écrit:
MA peau d'ours ? te passer MA peau d'ours, bah tu manques pas d'air toi....

Russo soupira. Après tout, elle ne pouvait pas laisser son ancien prévot se geler la zigounette jusqu'à ce qu'elle tombe de froid. Pis il commençait à éternuer, pouark, et ça faisait des traces sur la peau d'ours déjà pas très propre.

Gromellant, pestant, Russo enleva la pelisse et la tendit Cast.


Tiens. Ma bonté me perdra.

Puis elle chercha des yeux le maudit gamin qui mettait tellement de temps à ramener une simple paire de braies d'occasion....
Castelreng a écrit:
Il claquait des dents, commençait à devenir bleu de froid pis en plus la Comtesse faisait la fière ne voulant pas lui céder un moment sa peau d'ours, enfin le crut-il.

Lorsqu'elle se décida donc à lui filer sa pelisse, c'est à grande vitesse qu'il s'en empara et s'en couvrit . Pouaaaaa ! elle puait cette peau, une horreur. Il n'osa se demander ce qu'elle pouvait bien faire avec, une chose était certaine, cette peau ne servait pas uniquement pour réchauffer Russo. Il tenta cependant de n'en rien en montrer, trop content d'avoir enfin quelque chose sur le dos, éternua un grand coup


AAAATTTCHOUMMMMM !!!!!!!! Merci Comtesse.....

Fallait-il pas qu'il soit cinglé pour en plus lui dire merci ? Bin ça il en savait rien.

T'es certaine qu'il va rev'nir le gamin ? nan parce que.... j'ai aussi cours a détaler au château récupérer mes frusques..
Zaknafien a écrit:
Zak qui tentait de retrouver sa femme enfin libre de toutes fonctions chercha de taverne en taverne. Il la trouva enfin!!!...Mais....Mais....il y a un homme nu devant elle!!!!!!

Il s'approcha lentement et observa la scène: Russo et Lily devant Cast nu. Qu'est se qu'il fait nu lui? Russo commença alors a enlever sa peau d'ours. Mais elle l'enlève jamais cette peau d'ours??? Raaaaaa!!!!!! Sans été trop pour lui.


Main sur la garde de son épée, Zak marcha vers eux à grands pas, les yeux pas contents, ça n'allait pas se passer comme ça:

Non mais je ne vous dérange pas??!!
Castelreng a écrit:
Il avait à peine la peau d'ours sur le dos que l'époux de Russo déboula pas content du tout. Normal me direz-vous, à sa place tous aurions fait de même et Castel le premier.

Lui, pour le moment était bien content d'avoir moins froid, ça faut le dire. Aussi c'est d'un air détaché qu'il répondit aux cris ô combien compréhensif du Baron de Privas.

A non Baron au contraire ! et si vous aviez sur vous des braies en rabe se serait pas de refus...
Pour le reste.... faut voir avec vot' dame....
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin



MessageSujet: Re: Chapitre X : Des gages ..   Ven 3 Avr - 9:19

Russocarine a écrit:
Sacré Zak.... Toujours prêt à defendre sa femme contre les dangers de tout poil, ou sans poil pour la circonstance. Bigre, ce gage du pauvre Cast risquait de finir encore mieux qu'il n'avait commencé.

Russo mis sa main sur le bras de Zak, l'empêchant de sortir son épée.


Zak. C'est Castelreng, il était mon prévot. Et je lui ai donné un gage, c'est pour ça qu'il est tout nu.

Puis regardant Cast

Ttttt.... compte pas me voler ma peau d'ours en t'enfuyant au chateau avec. On va attendre le gamin.
Zaknafien a écrit:
Citation :
Et je lui ai donné un gage, c'est pour ça qu'il est tout nu.

Mmm je préfère ça.........Enfin la prochaine fois parle moi de ce genre de gage à l'avance, j'aurai pu en faire du saucisson....


Zak observa Castelreng, le sourire aux lèvres en pensant au gage.

Et bien...ma femme ne vous a pas manqué à se que je vois. Par contre pour les braies je ne peux pas vous aider...Je peux vous donner mes bottes mais ça ne changera pas grand chose je pense....
Castelreng a écrit:
Il aurait bien répondu à Russo que sa peau il risquait pas de la garder, elle sentait trop la charogne, pour sur qu'il lui faudrait des heures de trempage pour ôter cette odeur. Il n'osa se demander ce que seraient les question d'Oriabel quand il rentrerait.

Zak finit par se calmer suite aux explication de sa femme, pas une mauvaise chose, car il aurait pas eut gras pour se défendre le Castel si le baron avait chargé.


Votre femme.... ça..... elle rate rien on peut le dire... merci pour les bottes mais oui.. ça change rien...

Puis se tournant vers Russo

Tu l'as envoyer où le marmot ? dans le Comté voisin?
Capoune a écrit:
S'avançant vers la place publique, Capoune vit enfin Castelrenf en compagnie de la comtesse sortante et de son époux. De loin, la peau d'ours lui allait pas trop mal, mais en s'approchant, le fou rire montait dans sa gorge et Capoune dut faire un effort pour garder un air impassible.

Bonjorn à tous

...de plus en plus de difficulté à cacher son fou rire


Quelqu'un parmis vous aurait-il envoyé un enfant quérir des braies?

Voyant Castelreng grelotter, Capoune n'eu point besoin d'attendre la réponse et continua



Permettez-moi de suggérer de choisir un meilleur coursier la prochaine fois. Car le petit garnement a tenté de dérober mes braies de rechange dans ma basace


Secouant la tête en se demandant ou allait la jeunesse et reprit



Bon, c'est correect car malgré sa fuite, j'ai réussis à le rattraper et à récupérer ma basace... qu'il a jeté dans le Tarn lors de sa course.


Tendit la besace dégoulinante d'eau et de boue de son séjour dans le Tarn à Castelreng et dit:

Tiens l'Ami... je te prête mes votements de voyage, dont qui sont fraîchement nettoyés... ...en éclatant de rire


Se reprit et continua

Sincèrement, je suis désoler qu'ils soit un peu... heu... humide, mais c'est mieux que rien, non?


Souriant, ravit que ce ne soit pas lui qui ai ce genre de gage à accomplir...
Castelreng a écrit:
Alors qu'il s'attendait à voir arriver le marmouset que Russo avait envoyer à la chasse aux braies, Castelreng vit arriver Capoune qui lui proposa " aimablement" ses vêtements de rechange. Bin on peut dire que son gage allait voir là une fin qu'il aurait voulu toute autre.

Il regarda en faisait la tronche, la besace dégoulinante de l'Albigeois, se demanda un court instant si il ne valait pas mieux pour lui garder la peau d'ours de Russo, quitte à devoir affronter une de ses colères horribles qu'elle seule pouvait avoir, se dit qu'à ça risquait de s'ajouter celle de son époux, se rappela qu'il n'était pas de taille à affronter le Lieutenant Fluxien et dut donc se plier à la seule offre qui lui était proposé là.

C'est donc avec une grimace terrible qu'il prit le sac trempé de Capoune.


Bin..... merci Capoune.......

En sortit des fringues dans un état pas possible, enfila les braies mouillées qui le glacèrent encore plus, le faisant claquer des dents. D'un coté, il fut quand même soulagé de retirer la peau aux odeurs suspectes de Russo, ça commençait à lui donner la nausée tant elle peut puer.

Tiens Russo.... Ta peau d'bête....
Capoune a écrit:
Sourit, regardant Castel remettre la peau d'ours à la dame

Content de voir qu'elles te font ...le regardant mettre les braies.


Mais stp, si tu peux les nettoyer avant de me les rendre... j'apprécierais

...dit-il le sorire fendu jusqu'aux oreilles... pouffant de rire
Mammylou a écrit:
Malou qui passait par là cru reconnaître son ami et s'approcha de plus près et vit que c'était bien lui.

- Mais que vous arrive-t-il mon ami vous êtes tombé dans un e rivière vous êtes tout détrempé?

Elle voyait qu'il grelottait et se dit qu'elle devait bien faire quelque chose pour son ami. Il n'allait point mourir de froid ainsi sans qu'elle ne bouge le petit doigt. Aussi sorti-t-elle de sa besace une cape de voyage.

- Tient mon ami je sais bien que c'est féminin mais au moins ça te tiendra chaud jusqu'à ce que tu trouves quelque chose de mieux et plus adaptée à ta corpulence.

Elle eut envie de sourire quand même en la lui passant sur les épaules. Il était beaucoup plus grand qu'elle et la cape verte jurait un peu avec le personnage sérieux qu'il .était mais elle était au moins sèche et chaude. Malou se poussa quand elle l'entendit éternuer, elle ne voulait surtout point amener la maladie dans sa chaumière....
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin



MessageSujet: Re: Chapitre X : Des gages ..   Ven 3 Avr - 9:20

Russocarine a écrit:
Russo remit sa peau d'ours, si chaude, si agréable, si confortable. Un vêtement que tous les régnants des autres provinces lui avaient envié pendant deux mois. Elle pourrait maintenant chasser l'ours à loisir sur ses terres de Chateau-Verdun et faire commerce de manteaux d'ours avec les nobles des environs.

Heureusement pour Castelreng, de bonnes âmes généreuses lui avaient prêté des vêtements. Certes il était atiffé comme .. euh... de façon indescriptible, avec ses braies dégoulinantes et sa capelette de femme.


Capoune, Mammylou, votre générosité vous honore. Allons fêter ce gage en taverne, le pauvre Castel-bleu a besoin d'un remontant.
Mammylou a écrit:
Malou avait peine à retenir le fou rire qui lui montait aux lèvres en voyant le grand et costaud Cast avec sa capeline. Mais elle ne pu se retenir en voyant l'air amusé de Russo. Laughing Laughing

- Je vous suis donc en taverne très chère mais je crois que lui ça lui prendrait plus que de la bière pour le réchauffer. Une grosse chope de rhum chaud ferait surement mieux l'affaire et ça vous laisserait la bière. :wink:

Elle pensait que même sa petite recette spécial saurait surement le remettre sur pied mais ça serait un vilain tour à lui faire. Laughing Un breuvage si insignifiant en apparence mais qui cachait de grandes vertus. Le secret de famille pour une boisson bien efficace.... Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre X : Des gages ..   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre X : Des gages ..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castelreng du Cougain :: Bibliothèque :: livre 1457-
Sauter vers: