Castelreng du Cougain

Moments de vie d'un personnage médiéval fantaisiste

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un accident pour une réconciliation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin



MessageSujet: Un accident pour une réconciliation   Sam 4 Juil - 12:31

RP à mettre en gargote
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin



MessageSujet: Re: Un accident pour une réconciliation   Sam 4 Juil - 12:39




Depuis qu’ils avaient emménager en Bourbonnais, à la plus grande joie D’Hélie, son père, Castelreng lui donnait des leçons d’équitation. Le jeune garçon âgé maintenant de 7 printemps s’était découvert une réelle passion pour les chevaux et si il n’y avait eut que lui, il aurait passé tout son temps en selle.

Il se trouvait ce jour à Albi depuis quelques heures après un voyage qui lui parut plus que long. Son père s’était rendu sitôt arrivé, à l’église pour une cérémonie de baptême, d’après ce que l’enfant avait compris, tandis que sa mère, sœurs et petit frère étaient allés à l’auberge de sa tante Nane. Une sieste avait été imposé mais le jeune garçon n’avait pas l’intention de la faire. Aussi attendit-il que tous soient partis se reposer pour aller assouvir sa passion...

A cette heure, la cour de l’auberge était vide. Hélie se dirigea prestement vers l’écurie pour y retrouver le jeune cheval que son père lui avait offert. Il le sella comme on le lui avait appris, le fit sortir du local l’enfourcha puis partit au trot pour l’aventure.

De galoper dans ces horizons connus avait fait perdre au jeune garçon la notion du temps et des lieux parcourues. C’est donc sans s’en rendre compte qu’il avait franchi les terres de Lescure....

Il se sentait pousser des ailes, devenait de plus en plus sûr de lui. il talonna sa monture qui partie au galop. Le vent qui venait fouetter son visage l'enivrait. Hélie se sentait libre comme l'oiseau en plein vol. Soudain devant lui, un arbre couché...
Le jeune garçon, certain d'être devenu un très bon cavalier, ne ralentit pas l'allure, voulant faire sauter sa monture par dessus....
Chose fut faite ainsi.... Et accident s'en suivit....

De l'autre coté de cet arbre, une cavité à peine visible....
Une bouche d'aération d'un des souterrains du château de Lescure. Souterrain depuis longtemps fermé et oublié. Une seule chose avait put faire réouvrir, voir agrandir cette bouche. Les tirs de catapulte dont la Dame des lieux se plaisait à faire à ses temps perdus.

L'accident arriva brutalement....

Le cheval flairant le danger, s'arrêta brusquement. Hélie, encore inexpérimenté, n'eut pas les réflexes qu'on les cavaliers avertis et passa par dessus ...
Tout se passa à une vitesse prodigieuse. Le jeune garçon tomba deux mètre en dessous du sol dans la peine ombre d'un souterrain. Le choc fut tel qu'il en perdit connaissance....





_____________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un accident pour une réconciliation   Dim 5 Juil - 15:06



[Au manoir Lescure]

Je vérifiai une dernière fois le registre du domaine. Oui, les comptes sont exactes, à la virgule près.

Je vais maintenant pouvoir me consacrer à mes expérimentations. D'humeur guilleret, je rangea les registres et sortis de ce réduit qui me sert de bureau d'intendance.
Je me dirigeai vers l'étable pour prendre ma monture. Cette dernière est une des bonnes surprises de ce monde de barbares. Je ne savais pas qu'ils utilisaient le fruit du croisement entre une jument et un âne.
Ayant déjà chevauché de magnifiques montures fougueuses, issu du désert et du vent, j'aspirais maintenant à plus de douceur. Pour être exact, vu les expérimentations que je mène, je n'avais pas envie de voir ma monture prendre le mors parce qu'elle a eu peur d'une explosion. Je recherchais l'alliance de la sagesse d'un âne et le courage d'une jument. C'est comme cela que je suis tombé sur ma brave صلح (Salaha).

Cette dernière sentit mon arrivée et me souhaita la bienvenue par un tonitruant brainissement. Je m'approchais d'elle et lui caressa l'encolure. Elle répondit en me soufflant dans l'oreille avant d'aller chercher directement sa pomme dans ma poche. Cette mule était vraiment intelligente, plus que certaines femelles humaines que j'ai pu croiser . Voilà la preuve : ma petite صلح sortit de sa stalle et se dirigea d'un pas tranquille vers son harnachement, sans que j'ai prononcé une seule parole.

Par la barbe du Grand Zarathoustra, pourquoi les femmes ne pouvaient pas être comme elle !

[Sur les terres de Lescure]

Je venais de vérifier les trois dernières ruches que j'ai fait aménager dans des cavités naturels, près d'un champs de lavandes. Il faut voir si les abeilles nous donneront du miel au gout de cette fleur violette. Vu ce que j'ai constaté, c'était en bonne voie.
Cela a été une bonne idée de la part de la petite Khanom d'avoir ramener ces ruches en pailles tressées. Je ne connaissais pas cette méthode. Je n'avais connu que les ruches en terre ou en baguettes de bois tressées, moins pratiques à transporter.

Tout à mes pensées sur la meilleur méthode pour parfaire l'élevage des abeilles, je cheminais par cette belle journée ensoleillée. Je devais admettre que la campagne avoisinante était belle, plus verte que les plateaux de la région de Khorassan.

Soudain, je fus tiré de mes réflexions par le son d'un galop. Intrigué, j'essayais de repérer son origine. Peu de personnes s'aventuraient par ici à cheval. Nous étions sur les terres de Khanom, bien loin des routes commerciales. La petite blonde, sur mes conseils, n'a pas entretenu de voie terrestre reliant ses terres aux villes, préférant les voies fluviales à la place, plus rentables et plus rapides.

Enfin, je vis au loin une petite silhouette montée sur un énorme cheval qui galopait à une folle allure. Il se dirigeait vers le champs où on testait nos catapultes. Mon instinct me disait que tout cela n'était pas bon.

Je talonnais ma brave صلح pour intercepter cet imprudent qui n'a pas dû lire les pancartes plantées aux abords de ce champs. Si non, il saurait que ce dernier était dangereux, truffé de trous, de cratères creusés par les explosions, conséquence des expérimentations de catapultes.

Ce que je redoutais arriva. Sous mes yeux, je vis le cheval s'arrêter net et son cavalier faire un vol plané.
Par les maux du Grand Sage, je sentais que j'allais devoir soigner encore un idiot illettré, incapable de lire les avertissements. Il mériterait que je le laisse à son destin. Mais cela ferait grand bruit et la Khanom ne serait pas d'accord.

Arrivé à hauteur de l'accident, je descendis de ma monture, dis quelques mots perses à صلح et m'approcha doucement de l'étalon afin de le calmer. Après un instant, je pus saisir les renes. Soudain, je vis le blason : une mule ! Une seule famille à ma connaissance abborait un tel emblème dans ses couleurs. Le cavalier faisait parti de la famille de Khanom ?

Par le cul pourri de ces traitres d'Omeyyades, il ne manquait plus que ça !
Je me dépêcha pour constater les dégâts et venir au secours d'une des têtes de mules. Ce que je vis n'arrangea pas les choses : un trou béant, tellement profond que la lumière n'éclairait pas le fond.

Houhouuuuuh ! vous m'entendez ? Je tendis l'oreille. Pas de son.

Il me fallait du secours et vite. Je me saisis des renes de l'étalon et l'enfourcha. Un regard vers ma
صلح me rassura : elle ne bougera pas comme je le lui avais demandé.

Et je partis au galop vers le manoir ramener du secours.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin



MessageSujet: Re: Un accident pour une réconciliation   Mar 7 Juil - 20:28

Pendant ce temps, Castelreng en finissait avec la cérémonie de Baptême dont il était le parrain. Son filleul est sa soeur Nane avaient dut le trouver de très mauvais poils. Il n'avait pas voulu s'attarder et était reparti aussitôt.

Un jeune gamin lui avait apporter, comme il lui avait demander avant d'entrer à l'église albigeoise, une monture toute fraiche provenant du relais de poste de la ville. Sitôt en selle il fit aller sa monture au trot afin de regagner au plus vite l'auberge de sa soeur où se trouvait son épouse et ses enfants. Il était plus qu'inquiet pour sa femme, ce voyage avait été pis qu'un chemin de croix. A quelques jours d'Albi une roue de carrosse avait encore cédé, il avait été contraint de nouveau à poursuivre seul et le lendemain un pigeon lui parvenait pour lui apprendre que durant la nuit son épouse s'était fait sauvagement agressée.
Elle reposait donc afin de se remettre de ses blessures et il n'avait qu'une hâte c'est d'aller s'enquérir de sa santé.

Parvenu dans la cours, il sauta bas le cheval et alla quérir le palefrenier pour qu'il se charge de ramener la bête au relais.

Ce dernier sembla soulagé lorsqu'il vit Castelreng franchir le seuil de l'écurie.


Haaaaa Seigneur.... vous voilà enfin.... dit-il

Hum... pourquoi ? m'attendais-tu ?

C'est que nous sommes dans l'inquiétude Messire... manque le jeune cheval de votre fils....

Castelreng blémit à cet aveux, Hélie avait donc désobéi et était parti seul alors qu'il savait à peine se tenir en selle.

Selle les chevaux, appel mes hommes on part à sa recherche tout suite ! je prend les devants vers le nord, qu'ils balaient le reste !

Ni une ni deux, il reprit les rênes de son cheval et parti au grand galop
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un accident pour une réconciliation   Mer 8 Juil - 0:26

Sur la proue de la gabare, Sara vit se rapprocher le petit port que Berhooz a fait aménager. Cela faisait longtemps qu’elle n’y avait mis les pieds. Son regard pensif notait les modifications faites par son intendant. Utilitaire, ordonné et ingénieux étaient les mots qui lui venaient à l'esprit, à l'image de ce petit vieux rabougri. Dommage que son impertinence soit aussi acérée que son ingéniosité.

Elle sauta à terre quand le matelot eut fini d'accoster la gabare. Elle se retourna et leva le bras en guise de remerciement.

Voulant se dégourdir un peu les jambes, elle ignora les charrois qui faisaient l'aller-retour entre le port et le manoir.
C'était une belle journée pour marcher. De plus, elle voulait faire une surprise à ce vieux singe barbu d'intendant. Pénétrer dans sa tour, monter à pas de loups l'escalier en colimaçon, entrer dans sa grande salle en criant et le voir faire un bond ... le pied ! Elle rigola doucement à cette idée. Quelle délicieuse vengeance !

Soudain elle entendit le bruit sourd d'un galop de cheval.Elle regarda autour d'elle pour repérer l'origine du bruit. C'est là qu'elle vit sur sa droite un nuage de poussière se rapprocher à vive allure. Un cavalier à Lescure ? Qui cela pouvait être ? Un messager peut-être ?
Elle n'eut guère le loisir d'approfondir le sujet. Elle fut enveloppée par un tourbillon de couleur ocre. Les fines particules de poussières vinrent piquer ses yeux et irritèrent sa gorge.


Khanom ? Est-ce vous ? entendit-elle. Elle reconnaîtrait cette voix entre mille ! Elle eut à peine le temps d'essuyer ses yeux remplis de larmes qu'elle se sentit tirée par le bras.

Heeeeey ! protesta-t-elle en voulant se dégager.

Pas le temps, Khalom ! Urgence ! l'interrompit l'intendant en maintenant son emprise.

Assez ! s'exclama-t-elle en retrouvant la vue et la voix. Elle se dégagea d'un geste brusque avant de se tourner vers son impertinent intentant pour lui dire le fond de sa pensée. Sans un mot, ce dernier s'empara de son menton d'une main ferme et le tourna vers le cheval pour lui montrer le blason.
Le premier réflexe de Sara fut de se dégager violemment et de corriger ce rustaud. Mais la vision d'une mule avec une feuille de menthe remplaça la colère par la surprise. Cast ? Comment ? Les questions se bousculèrent dans sa tête de blonde. Ebahie, elle tourna vers son intendant un regard interrogateur.

Voyant qu'il avait capté l'attention de la petite blonde, ce dernier fournit enfin des explications :

Le cavalier qui était sur ce cheval a galopé à travers le champ où on a fait les tests de catapulte.
Sara sentit ses cheveux se dresser sur sa tête. Elle n'avait pas besoin d'autre explication. Cast ! Oublier sa rancoeur. Envoler sa colère. Son frère était en danger. Seul cela comptait.
Elle regarda Berhooz droit dans les yeux et un seul mot sortit :
Où ?

Le vieux perse lui indiqua aussitôt où a eu lieu l'accident. Sans un mot, elle s'empara des renes et enfourcha l'étalon.
Vous pouvez compter sur moi, Khanom. J'arrive dès que j'aurais tout rassembler. rassura l'intendant.

Merci, fut le seul mot que prononça Sara avant de partir au galop pour sauver son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin



MessageSujet: Re: Un accident pour une réconciliation   Mer 8 Juil - 12:19



Faisait quelques semaines qu'il suivait, avec quatres de ses compagnons, son nouveau Seigneur partout où il allait.Lui qui n'avait jamais quitté les terres de Léran, y étant né, c'était une grande aventure qu'il était à vivre.
De Léran donc, il s'était retrouver à Montpensier où il avait tout juste eut le temps de faire le tour de la propriété de son maitre avant de repartir vers le Comté de Toulouse dans la belle ville d'Albi.
Il avait donc escorté la Dame de Léran jusqu'à une auberge, qui semblait être connue de ses maîtres, puis, une fois son cheval à l'écurie s'était fait le plaisir d'une visite des lieux.

Revenant donc de son excursion le Gaston, car tel était son nom, fut surpris de voir son canasson dans la cours, la selle sur le dos.
Pas le temps de poser la question au palefrenier qui venait de sortir une autre bête sellée elle aussi que ce dernier lui expliqua que le fils sur Seigneur était parti seul a cheval et que le maitre avait commencé les recherches et qu'il devait donc avec ses comparses, faire de même.
Aussitôt dit.... Aussitôt fait. La petite troupe, une fois en selle partie au grand galop avant de se séparer pour ratisser la région.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un accident pour une réconciliation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un accident pour une réconciliation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bientôt un futur sans accident pour Volvo Cars grâce à l’ouverture du centre d’essais AstaZero
» c'est fermé pour cause de neige.....
» rapport d'accident Air Transat
» Abonnement Xbox Live : 13 mois pour 30 €
» Quelle PSP choisir... pour Monster Hunter bien sûr!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castelreng du Cougain :: Bibliothèque :: En Vrac-
Sauter vers: