Castelreng du Cougain

Moments de vie d'un personnage médiéval fantaisiste

 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 5 - Ethan.... vivre ou mourrir .....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
castelreng
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Chapitre 5 - Ethan.... vivre ou mourrir .....   Sam 3 Nov - 3:13

E_Newton a écrit:
Le combat sur le terrain d’entraînement de la caserne avait pris fin.
Ethan n’avait pas su remercier Rhajane comme il l’aurait voulu, de lui avoir offert son savoir.
Elle lui avait ouvert l’esprit et son âme s’en était trouvée délivrée.
Elle lui avait donné l’opportunité, en cet instant, d’être enfin un homme et de devenir un fier combattant.
Le dormeur s’était enfin réveillé !

Il avait refusé son aide pour le soigner et avait quitté la caserne sans donner d’explication.
La nuit tombait, les rues étaient désertes, et c’était bien mieux ainsi.

Il fit un détour par le fleuriste chez lequel il acheta un lys et une rose.
L’homme le regarda étonné de le voir ainsi l’uniforme couvert de sang …
Il le fut encore plus quand Ethan lui proposa un marché : donner chaque jour une fleur identique aux deux personnes dont il lui communiqua les noms. Le paiement étant effectué par les deux champs qu’il lui offrait en échange. Le marchand n’eut pas le courage de refuser, surtout quand Ethan lui dit sur un ton glacial que s’il manquait à sa parole, son âme viendrait le hanter pour le reste de ses jours.

Il regagna sa maisonnée, portant toujours son uniforme sur lequel son sang continuait à s'imbiber.

Enfin arrivé chez lui, il frappa par acquis de conscience, n’espérant en fait aucune réponse puisque Kali et Cast avaient pris la route au matin.
Il pénétra dans la demeure, et constata que tout y avait été rangé.
Kali avait prit un soin tout particulier à tout remettre en ordre.
Le bouquet de lys si cher à son cœur trônait au centre de la table qui avait été rapportée de la plage.

Ethan prit un instant pour contempler cet endroit où il avait vécu des moments si privilégiés.
Il se surprit à laisser son esprit divaguer au fond de ses souvenirs …
Un sourire apparût un instant sur ses lèvres, puis la raison reprit le dessus.

Il avait enfin pu comprendre la vénalité de ses aspirations. On ne pouvait vouloir être un soldat et ne pas savoir gérer ses émotions. Son cœur à lui était bien trop gros pour ne pas toujours chercher le bon en chacun.
Les hommes comme lui n’étaient pas les bienvenus, ses idées et son amour ne pouvaient être entendus.
Peut-être était il en avance sur cette époque ? En tout cas il n’y avait pas sa place.

Il alla chercher des parchemins, une plume, l’encrier et prit une chaise pour s’y asseoir.
Ses forces l’abandonnaient, son cœur faiblissait, la douleur redevenait intense.
Il savait néanmoins bénéficier du temps suffisant pour ce qu’il avait à faire.

Il alluma une bougie pour éclairer la table, prit un siège et s’assit.
Il saisit un premier parchemin, trempa la plume dans l’encrier et se mit à écrire :



Son premier parchemin écrit, Ethan le relut malgré ses yeux qui s’embuaient déjà …
Il le déposa devant lui, sur sa table et y déposa la fleur de lys.



Il se leva pour se servir un verre d’hypocras, se rassit, but une gorgée du doux liquide sirupeux, et prit un autre parchemin.



Ethan, reprit le temps de la réflexion et se servant un nouveau verre de vin.
Il le dégusta lentement avant de prendre un troisième parchemin.



Son cœur cessa de battre un instant. Sa main commençait à trembler.
Ses sens s’amenuisaient. Seul son esprit lui restait fidèle.
Il se saisit du dernier parchemin, commençant à réfléchir aux mots qu’il allait y apposer.



Il aligna le parchemin à côté des trois autres et déposa la rose dessus.



Ses yeux étaient fatigués. Il les ferma un instant …
Repensant aux principaux dénouements de son passé …
Il aurait aimé écrire un autre parchemin, mais il ne le pouvait, elle ne l’aurait jamais reçu …
Son ombre, celle qui l’avait révélé, ne viendrait jamais le chercher !
Il sombra un instant dans le sommeil …
Un sommeil chargé de rêves et de cauchemars, dont le dernier le fit sursauter !

Il ouvrit les yeux péniblement et constata que la bougie avait complètement fondue, la flamme allait s’éteindre.
Ethan leva les yeux vers la fenêtre …
Le temps s’était écoulé, le grand astre n’allait pas tarder à pointer à l’horizon.

Il se leva, se dirigea vers la remise où il s’empara de son épée et de son bouclier qu’il déposa bien en évidence sur sa couche. Il rangea la plume et l’encrier.

Il prit le temps de jeter un dernier regard à ce qui fut sa résidence.
Puis, faisant doucement demi-tour, il ouvrit la porte d’entrée et sortit, la laissant grande ouverte.

Il se sentait faible, mais peut importait, désormais seul son esprit le guidait.
Il était grand temps, Narbonne était encore déserte …
La brume avait envahi les rues qu’il connaissait bien, le jour se levait doucement.
Il avança doucement, pas à pas, disparaissant lentement dans le petit matin, vers le lieu qu’il avait choisi …
crum a écrit:
Crum savait que Cast et Kali étaient partis, et que certainement Ethan avait repris possession de son petit chez lui.
Elle avait en chemin pris le temps de ramasser les plus jolies plumes qu'elle croisait pour lui en faire un bouquet.
Avec un bouquet de plumes, son joli sourire, et quelques rayons de soleil, elle savait qu'elle passerait encore un merveilleux moment en sa compagnie.Il allait la faire sourire, et ils adoreraient ça...


La porte était ouverte quand elle arriva, laissant apparaitre sa table couverte de parchemins.Elle sentit monter en elle le même vide qu'elle avait déjà ressentit auparavant, lorsque ses amis avaient disparus trop longtemps sans donner de nouvelles, un soir sur la plage, et là, regardant devant elle sans pouvoir ni appeler ni entrer.

En baissant les yeux, elle aperçut des taches sur le sol, son coeur se mit à battre plus fort, le vide, la table, les parchemins, elle s'avança péniblement et lut lignes apres lignes chacuns des trois parchemins, lu et relut le dernier la mâchoire serrée .
Elle l'enroula, le glissa contre son coeur, et tendit la main vers la fleure qu'il lui offrait, la même qu'il lui avait déjà offerte auparavant, et la même qu'il aurait aimer lui offrir chaque jour.

A présent, elle devait absolument le retrouver.Elle avait tant d'images qui lui courraient dans la tête, et quelques endroits auxquels penser.
Un en particulier où ils aimaient se retrouver, mais il ne pouvait être la bas,un couché de soleil, peut être,en chemin jusque chez elle, elle réfléchirait, prendrait dans sa remise quelques flacons qui pourraient être utiles, et le rejoindrait.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin



MessageSujet: ..Ethan...pour une nouvelle vie...   Mer 16 Jan - 11:06

E_Newton a écrit:
[HRP]Après le rétablissement d'Ethan à la plage[/HRP]

Ethan était enfin suffisamment rétabli. Bien que sa blessure ne soit pas entièrement cicatrisée, le temps était venu.
Il avait mûrement réfléchi pendant sa convalescence et s’était décidé à la retrouver.
Le fait qu’elle soit venue par deux fois le tirer des griffes de la faucheuse n’avait pas d’explication rationnelle.Un lien étrange les unissait et Ethan voulait en connaître la raison.
Kali lui ayant communiqué toutes les informations dont elle disposait à son sujet, Ethan avait fait ses adieux à tous ses amis la veille en taverne.
Il était très tôt ce matin là quand il se rendit chez lui pour préparer son départ, le soleil se levait à peine …
Il ne prit que l’essentiel, toute la viande dont il disposait et sa bourse.

Il alla récupérer « Storm », son étalon.

Il le harnacha, le scella et y installa ses provisions.
S’armant de son épée et s’équipant de son bouclier, il se mit en selle.
Ethan talonna légèrement l’étalon qui se mit à avancer aux pas …

Passant la porte en direction de Béziers, il ne prit pas la peine de se retourner.
Il tournait une page de sa vie tumultueuse pour en écrire une autre.
Néanmoins, il se surprit à parler, comme si tous étaient à ses côtés :

Vous me manquerez tous mes amis …
J’espère vous revoir un jour …


Il vérifia que sa colombe, libre comme l’air, tournoyait au dessus de lui, toujours prête à répondre à son appel.
Elle aurait bien du travail dans les prochains jours pour informer de son état et de sa position …


Il ordonna à « Storm » de se mettre au trot, il n’était plus temps de traîner.
La route était très longue, il ne fallait plus perdre de temps !
E_Newton a écrit:


Une colombe arriva épuisée, porteuse d'une missive.

Elle avait volé à tire d'aile pour déposer le message que lui avait confié son possesseur.

Citation:

Citation :
Ma tendre Ivy,

Pour que tu saches que désormais,
Toutes mes pensées te sont destinées.
Je prendrais la route demain soir.
Je ne pense plus qu’à te revoir.
Il me tarde d’être arrivé
Et tout contre moi te serrer.

Avec tout mon amour.

Ethan



L’oiseau prit le temps de se reposer un instant.

Puis il s’envola, silencieux, reprenant son vol vers la direction d’où il était venu …

Ivy a écrit:
Ivy reçoit avec joie une jolie colombe aussi blanche que la neige porteuse du plus beau des message. Il était enfin parti en direction de Craon. Bientôt elle le retrouverait... Elle s'empressa de répondre à cet amour naissant.



Mon cher Ethan

Je ne bouge pas
Je serais là, les bras ouvert à t'attendre
Je t'aime et je t'embrasse tendrement....

E_Newton a écrit:



La colombe avait parcouru moins de chemin cette fois-ci.

Partie d’entre Montpellier et Nîmes, elle déposa une nouvelle missive ainsi qu’une rose blanche pour celle à qui toutes ces pensées étaient destinées.



Citation :
Ma douce Ivy,

Toutes mes pensées vers toi sont dirigées,
Mes jours, mes nuits y sont tous consacrés.
De l’OST, sans concession, j’ai démissionné,
Pour te retrouver, désormais, j’ai tout délaissé.
Sur les chemins, j’accours sans me reposer,
Rien ne m’effraie, ni la peur, ni les dangers.
Pas d’autre envie, qu’auprès de toi me retrouver,
Il n’est désormais plus temps de penser au passé.
Cette simple rose pour mon amour te proclamer,
Qui, bien plus qu’une éternité, saura perdurer.

Je t’aime.

Ethan

L’oiseau s’empara du message destiné à Ethan, et s’envola à la recherche de son propriétaire …

E_Newton a écrit:




La colombe était de retour, porteuse d'un parchemin.

Elle le déposa dans le bureau de cette cité dont elle connaissait désormais parfaitement l’itinéraire.



L’oiseau prit à peine le temps de se reposer, son détenteur avait déjà parcouru une bonne partie de la route qui le séparait de sa bien aimée ...

La colombe s’envola une nouvelle fois, toujours aussi silencieuse ...

Ivy a écrit:
Ivy reçu la douce colombe signifiant que celui pour qui sont cœur battait désormais pensait a elle. Elle s'empressa de prendre le message de l'oiseau de bonheur et le lu avec empressement. Ses mots si tendres a son cœur la laissa dans un émois inimaginable. Elle ne pouvait lui répondre ne sachant même pas ou il se trouvait mais toutes ses pensées vers lui étaient dirigées.

E_Newton a écrit:


La colombe était arrivée à destination en quelques battements d’ailes.

C’est à peine si elle était fatiguée …

Elle déposa le parchemin sur lequel étaient inscrites toutes les pensées de son détenteur, à l’attention de sa bien aimée.



Elle reprit son vol sans même se reposer, ni même attendre de réponse.

L’arrivée d’Ethan était proche …
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin



MessageSujet: Re: Chapitre 5 - Ethan.... vivre ou mourrir .....   Lun 4 Fév - 12:52

Ethan a écrit:

Ethan avait voyagé toute la nuit, le jour pointait à l’horizon.
Son voyage prenait fin après treize longs jours de chevauchée.Il apercevait enfin les portes de la ville ainsi que la fumée qui se dégageait des cheminées des chaumières …
Il entendit le clapotis de l’eau provenant d’une petite rivière, qui semblait traverser la ville.
Ce devait être l’Oudon, dont il savait qu’il irriguait la contrée.
Il décida donc de s’y rendre avant de pénétrer en ville, afin de se débarbouiller et desedonner meilleure figure.
Mettant pied à terre, il attacha son fidèle étalon « Storm », à un saule pleureur qui avaitdéjà perdu son feuillage.


Il prit un savon noir dans ses sacoches, une serviette ainsi que du linge propre.
Se dirigeant vers la berge, il se délesta de son épée et de ses frusques.
L’heure étant bien matinale, il ne risquait pas d’être dérangé …
Il s’avança dans l’onde fraîche et commença à s’asperger de cette eau revigorante.
Après quoi il se savonna ardemment tout le corps, en n’omettant pas de se laver les cheveux qui étaient poussiéreux …
Ceci fait, il plongea entièrement dans le cours d’eau au sein duquel il en profita pour effectuer quelques brasses rapides pour se rincer.
Il remonta sur la berge pour se sécher, s’habilla avec son linge bien propre et remit son épée dans son fourreau.
Il rangea ses affaires et se hissa à nouveau sur « "Storm » qui commençait à piaffer d’impatience ; lui aussi sentait que leur voyage prenait fin …

Ils se dirigèrent jusqu’aux portes de la ville, où ils s’arrêtèrent pour présenter aux gardes qui veillaient, le laisser passer que lui avait accordé Dame Jaëlle, la Connétable.



Après quoi il se rendit en mairie pour y rencontrer Dame Patity de Chandos, prévôt des maréchaux, qui l’autorisa à séjourner en ville.
Elle ne sut néanmoins répondre à la requête d’Ethan concernant l’emplacement de la demeure d’Ivy …
Ces formalités administratives dûment remplies, Ethan pénétra enfin en ville. Il se rendit sur la place du marché déjà animée. Il mit pied à terre, et attacha les brides de « Storm » près d’un abreuvoir.
Saluant les passants qu'il croisait, il se rendit à l’étal d’un fleuriste auprès duquel il s’enquit d’acheter un bouquet de roses blanches :




Il rejoignit « Storm » et commença à patienter …
Il ne savait où résidait Ivy,
La place commençait à s’animer …
Les passants le jaugeaient de haut en bas, semblant s’interroger sur sa présence en ces lieux, ainsi équipé d’une épée et d’un bouquet de roses …
Ethan leur souriait aimablement, espérant que l’un d’entre eux viendrait à lui parler et saurait lui dire où Ivy résidait …
Dans l’immédiat, il s’arma de patience, après tout, on était samedi, sa belle devait donc se reposer, ou bien se préparer à le rencontrer …

Gavroche a écrit:
Petit gosse des rues. Personne ne le connait pourtant il traîne dans les rues de la ville depuis plusieurs mois déjà.
Des parents, il n'a plus, son père: il ne la jamais vu, sa mère l'a eu suite à une aventure sans lendemain. Pauvre fille. Morte alors qu'il n'avait que 5 ans, Gavroche, car c'est ainsi qu'il se nomme, a dut se débrouiller seul pour survivre. Et en quelque mois est devenu malin comme un singe.

En ce samedi, de bon matin, il lui fallait trouver de quoi se nourrir. Il errait donc sur le marché, regardant de ci de là les étals ainsi que des marchands, attendant le bon moment pour pouvoir dérober de quoi manger. A ce jeu, car pour lui cela en était un, il était fort doué.

Un étal de fruits attira son attention, le commerçant était en pleine démêlée avec un client, l'un disant à l'autre qu'il le volait il en profita donc pour dérober une pomme et une poire, avant de filer droit devant. Ni vu, ni connu.
Quittant la rue en courant, il ne vit pas l'homme qui, un bouquet de rose en main se dirigeait vers son cheval. Gavroche lui rentra dedans.

Oupsss pardon M'sieur !!! lui dit -il, et, le regardant il ajouta T'es nouveau toi ici M'sieur !! ça se voit !! tu viens pour donner des fleurs à ta maman ? Le gosse n'était pas sauvage pour deux écus et avait la langue bien pendue.

Ethan a écrit:
Ethan s’approchait de « Storm » lorsqu’il reçut un choc au niveau des jambes.
Se tournant aussitôt, la main déjà posée sur la garde de son épée, il entendit :
Oupsss pardon M'sieur !!! T'es nouveau toi ici M'sieur !! Ça se voit !! Tu viens pour donner des fleurs à ta maman ?
L’enfant l’avait percuté par mégarde dans sa course, laissant échapper la pomme et la poire qu’il tenait en ses mains.
Ethan, lui sourit tout en se baissant pour ramasser les fruits que l’enfant avait laissé tomber.
Tout en les lui tendant, il se permit de l’examiner …
Il lui rappelait un gamin de Narbonne qu’il avait croisé …
Un gamin des rues, plein de malice, mais au combien attachant …
Ethan lui répondit sur un ton bien aimable :

Bonjour Bonhomme, il n’y a pas de mal, ne t’inquiètes pas.
Dis donc, tu as l’œil toi ! Je suis en effet nouveau en cette cité, je viens juste d’y arriver
Je m’appelle Ethan.
Et ces fleurs ne sont pas pour ma maman, mais pour la femme que j’aime.
Dis moi, toi qui à l’air de connaître la ville comme ta poche, ça te dirait de gagner quelques écus ?

Gavroche a écrit:
Le Monsieur lui rendit pomme et poire qu'il se hâta de remettre dans chacune de ses poches en lui répondant

Moi! j'm'appelle Gavroche j'crois enfin c'est comme ça qui disent les autres pour que j'vienne alors c'est que ça doit êtes mon nom !!
Bin!! t'aime po ta maman que tu lui donnes pas d'fleurs? moi si j'avais une maman bin je lui en vo** Il se rattrapa ne voulant pas que l'inconnu sache qu'il se servait directement sans demander son reste. heuuu en donn'rais tout pleins des fleurs!! ouais!!!
Bin ouais M'sieur j'en veux bien des écus... en plus j'en ai jamais eu !!


Voyant le cheval qui attendait le galopin dit encore

C'est à toi le ch'wal ? l'est vachement beau !!!!! Moi quand ch'rais grand j'en aurais un pareil !!! ouais !!!!

Ethan a écrit:
Et bien, mon cher Gavroche, si ma maman était encore de ce monde, je lui en donnerais aussi plein de fleurs …
Oui, ce bel étalon du nom de « Storm » m’appartient.
Et je vais t’aider à commencer à épargner pour t’en offrir un.
On va passer un marché tous les deux, si tu veux bien …


Ethan s'empara de sa bourse.
Il se saisit d’un écu qu’il lança en l’air en direction de Gavroche :




Voilà, ce que l’on va faire bonhomme …
Ce premier écu je te le donne pour le temps que tu passes à m’écouter.
Si tu veux en gagner un second, il va falloir que tu m’aides à retrouver la plus belle Damoiselle de cette ville.
Cela ne devrait pas être trop compliqué pour quelqu’un comme toi …
Elle s’appelle Ivy, a des cheveux bruns, longs et légèrement frisés.
Pour savoir si c’est elle, voilà comment on va procéder …


Ethan enleva une des roses du bouquet qu’il tenait dans sa main.

Tu lui présenteras cette rose, et si elle te donne mon prénom, ça ne pourra être qu’elle !



Alors, es-tu d’accord ?

Gavroche a écrit:
Le galopin regardait l'étalon avec de grand yeux.

Stromn ? c'est un drôle de nom pour un chwal mais c'est beau quand même !

E_Newton lui lança un bel écu tout rutilant qu'il attrapa au vol



Regardant la pièce sur toute ses faces (ouiiii je sais y'en a que deux mais bon:laughing:) Whouaaaaaaaaaa !! un vrai écu en plus !!! merci m'sieur !!

Il écouta ensuite avec une très grande attention ce que l'étranger lui proposa. Une mission ! rien que pour lui !! et en plus il allait de venir Riche avec ses deux écus en poche. Se grattant la tête pour mieux réfléchir, il dit

La plus belle Damoiselle ? bin en plus elle a beau nom !!

Il prit ensuite la rose blanche



Ouais !! d'accord!! j'vais t'l'as trouver moi la dame!! foi d'Gavroche!!

La rose en main, l’écu en poche il partit en courant à la recherche de la plus belle Damoiselle de Craon.

Ethan a écrit:
Ethan, sourit en voyant le regard du gamin s’illuminer à la vue de cet écu.
Le môme ne manquait pas de répartie, quand bien même son élocution semblait quelque peu imparfaite.
Il le vit ranger soigneusement l’écu dans sa poche, et s’emparant de la rose, partir en courant à la recherche d’Ivy …
Ethan savait que l’enfant avait peu de chance de la retrouver, néanmoins, ça l’occuperait un instant et l’empêcherait de penser à son triste quotidien.
Quoi qu’il en soit, Ethan avait déjà pris sa décision, Gavroche aurait son second écu !
Il espérait qu’en procédant ainsi, l’enfant comprendrait qu’on pouvait gagner bien plus en travaillant, qu’en menus larcins …
Ethan alla s’installer à proximité de « Storm », cherchant du regard, dans la foule qui se pressait maintenant autour des étals du marché, le visage de sa tendre aimée …
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin



MessageSujet: Re: Chapitre 5 - Ethan.... vivre ou mourrir .....   Lun 4 Fév - 13:05

Sean Shadow a écrit:
Sean venait d'arriver en ville.
Il avait voyagé seul pendant de nombreux jours.
Il remarqua l'étalon attaché près de l'abreuvoir, ainsi que l'homme à ses côtés.
Il avait un bouquet de roses blanches dans ses mains et semblait attendre quelqu'un ...
Son visage lui était familier et il décida de l'interroger sur sa présence en ces lieux :


Bonjour Messire !
Vous me semblez vous aussi nouveau en ces lieux ...
Je m'appelle Sean, et je pense vous avoir déjà rencontré …
Je n’arrive cependant pas à me souvenir où !
Mais je vous vois bien occupé avec votre bouquet, seriez vous dans l’attente d’une Damoiselle ?

Ethan a écrit:
Ethan portant toute son attention sur les visages des Damoiselles qui passaient devant lui, n'avait pas vu arriver l'homme qui se présenta ...

Bonjour Messire ! Vous me semblez vous aussi nouveau en ces lieux ...
Je m'appelle Sean, et je pense vous avoir déjà rencontré … Je n’arrive cependant pas à me souvenir où !
Mais je vous vois bien occupé avec votre bouquet, seriez vous dans l’attente d’une Damoiselle ?


Le laissant finir sa tirade, Ethan s'était permis de le regarder de haut en bas, espérant se souvenir d'une éventuelle rencontre ...
Mais rien ne lui revint en mémoire !
L'homme semblait assuré, il tenait les brides de son cheval, et portait une épée dont on pouvait penser qu'il en connaissait parfaitement le maniement.
Ethan, un peu embarrassé par son bouquet de roses, se leva pour se mettre à hauteur de son interlocuteur, et lui adressa la parole :


Bonjour Messire Sean, je me nomme Ethan.
Je ne pense pas vous avoir déjà rencontré, mais ayant beaucoup voyagé ces derniers jours, peut-être nous sommes nous croisés.
Quant à ses roses, elles sont destinées à celle que je suis venu retrouver.
Hélas, je ne sais pas où elle réside. Mais ayant annoncé mon arrivée, je pense qu'elle ne devrait plus tarder en fait.
Et vous, est-il inconvenant de connaître l'objet de votre présence ?

Sean a écrit:
Sean remarqua que le dénommé Ethan l’examinait de pied en cape, mais fit comme si de rien n’était …
Il l’écouta l’assurer qu’ils ne se connaissaient pas, pourtant Sean était persuadé du contraire !

Il se permit de le jauger lui aussi, remarquant l’épée qu’il portait, ainsi que le bouclier accroché sur la selle de son cheval.
Ainsi accoutré de son bouquet de roses, on aurait pu penser qu’il ne s’agissait là que d’un sentimental transi d’amour pour sa belle.
Mais Sean ne s’y trompa pas, les cicatrices que l’on distinguait sur l’épaule et le flanc du Sieur, tentaient à prouver qu’il avait déjà combattu.
De même sa posture assurée, démontrait qu’il ne se laissait pas facilement intimider.
Ainsi donc il attendait sa promise …
Et désirait savoir ce qui amenait Sean en cette cité ?
Sean prit tout son temps avant de répondre :


Je suis un voyageur dans l’âme Messire.
Je ne suis pas de ceux qui s’établissent définitivement.
En fait je parcours le pays afin d’y rencontrer des gens intéressants.
Je voyage souvent seul, mais j’aime aussi accompagner les personnes qui ne se sentiraient pas rassurées sur nos routes.
Les brigands étant une sinécure, j’avoue louer mes services pour assurer la tranquillité des voyageurs.
Mais vous ne faites assurément pas partie de ce type de voyageurs, n’est-il point ?

Crumble a écrit:
Après avoir passé plusieurs jours à voler dans la direction de Craon, la colombe de Crum était enfin arrivée à destination.
Elle alla se poser auprès d'un homme qu'elle avait déjà rencontré, il portait en sa main un bouquet de roses blanches.
Certainement lui aussi allait il la reconnaitre, elle avait avec elle un parchemin accompagné d'une rose rouge.
Crumble avait mis du temps à savoir pour quelle ville avait fuit Ethan, mais elle ne savait toujours pas pourquoi. Chaque jour et chaque nuit elle revivait ses derniers moments passés en sa compagnie, sur cette plage, ou elle avant tenté tout ce qu'elle pouvait pour le voir lui sourire à nouveau.
Elle espérait qu'il ne serait rien arrivé ni à lui ni à sa colombe, et qu'il lirait ces quelques mots.

Citation :
Mon Tendre Ethan,

Je ne peux continuer à regarder le soleil se lever,
sans te sentir tout près de moi, sans être à tes côtés,
Je ne comprends pas pourquoi,
Si soudainement de nos vies tu as disparu,
Tu as surement une raison, quelque qu'elle soit,
saches que mon cœur à jamais ne se remplira que pour toi,
Laisses moi te retrouver je t'en prie, et sur tes lèvres encore poser les miennes.

Crumble, Ta tendre gourmandise
.

Citation :
Ivy savait que son amour devrait arrive sous peu. Elle s’était levée ce matin là, rayonnante sachant qu’elle le retrouverait sous peu. Vêtue d’une longue robe blanche, elle noua ses cheveux en chignon, quelques mèches folles bouclées encadrant son visage. Elle rajouta sa bure rouge sur ses épaules et partie en ville.

Elle avait parcourue toute les rues les unes après les autres le cherchant du regard. Elle ne l’avait pas encore trouvé malheureusement. Elle arriva enfin au portes de Craon, la joie commençant à s’estomper par l’attente. Il lui manquait, elle avait tant rêvé de ce moment, et il n’était pas encore là….
Elle vit un gamin passer près d’elle avec une rose blanche dans les mains. Il était si mignon qu’elle s’arrêta près de lui. Elle se pencha pour être à sa hauteur et agrémenta son visage d’un sourire chaleureux.


Bonjour petit homme… Tu as la une jolie fleur, c’est pour ta maman ?

Elle réajusta sa casquette qui était un peu à l’oblique tout en le regardant. Elle avait tellement changée depuis ses dernières années. Jamais dans son ancienne vie, elle ne se serait arrêter à parler avec un enfant, cela la dégoutait plutôt mais aujourd’hui cela lui était venu si facilement. Elle resta là un moment, à le sonder, où étaient ses parents ? Elle ne l’avait jamais vu par ici avant de toute façon. Elle en avait même oublié momentanément la quête de sa sortie si matinale.


Gavroche a écrit:
Il s'était donc mis en quête de la plus belle damoiselle de Craon, avait arpenté certaines rues, était entré dans l'auberge de la ville où il avait bien cru la trouver. La Dame de l'auberge du St Bernard, il l'avait trouvé jolie et gentille, elle l'avait d'ailleurs invité au repas et lui avait proposé un lit pour la nuit. Mais Gavroche n'était pas de ceux que l'on apprivoisait comme ça, en une journée. Il s'était donc empli le ventre et était reparti, rose en main à la recherche d'un ange sans doute.



Marchant, le regard posé sur toute les Dames qu'il croisait, montrant aux plus jolies d'entre elles sa rose blanche, posant inlassablement la même question, il dévalait ainsi les rue de la ville. Il prenait sa mission à cœur, certain qu'il reviendrait voir l'inconnu accompagné de la jolie Damoiselle.



Il descendait une rue qui le ramenait sur ses pas, quand, tout à coup, alors qu'il venait de poser son attention sur une fille blonde comme les blés en été, une damoiselle, vint à lui et lui dit

Bonjour petit homme… Tu as la une jolie fleur, c’est pour ta maman ?

Sur le coup, il ne pensa plus qu'à la fleur qu'il avait en main, haussant les épaules, regardant la rose.
Bin non !! J'ai po d'maman moi !! Et pis c'est la fleur du M'sieur pour la pluuuuus belle dame de toute la terre !! ouais !!! et même que c'est moi qui va la trouver !!!

Regardant enfin la damoiselle, qui lui faisait le plus beau des sourires, il lui tendit la rose.


Tu sais c'est qui toi !!! Pasque t'es la plus belle m'dame que j'ai jamais vu !!

T'es une madame ou t'es un n'ange ? Moi j'dis qu't'es un ange pasque une madame c'est pas si belle que toi ! Bin non !! Moi chui Gavroche !!! Mais toi t'as pas d'nom ? Les n'anges y z'ont pas de nom hein !! Tiens j'te la donne la fleur et pis j'dirais au m'sieur qui m'en donne une autre, il en a tout plein dans ses mains, des fleurs comme ça! ouais!!


Il n'arrêtait plus de parler, faut dire que le gamin, n’avait pas sa langue dans sa poche, de plus, la damoiselle était (elle l'est encore je vous rassure) vraiment très belle et le galopin croyait bien parler à un ange. Il ne lui laissait même pas le temps d'en placer une, il parlait, parlait.

Les n'anges y savent tout !! Alors tu sais d'où qu'elle habite toi la belle dame du m'sieur au chwal noir !!! Pasque faut j'la trouve pour n'avoir un autre écu pour me n'ach'ter un chwal comme son sien !! Bin ouais !!
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin



MessageSujet: Re: Chapitre 5 - Ethan.... vivre ou mourrir .....   Lun 4 Fév - 18:55

Ivy a écrit:
Ivy fut abasourdi d’entendre que le pauvre enfant devant elle n’avait pas de mère. Pourtant elle aurait du s’en douter, un orphelin était chose courante dans ce monde. Elle non plus n’avait pas connu sa mère, morte en couche. Elle le regarda, cachant son émotion de tristesse dans les yeux. Il semblait fasciné par elle, parlant et parlant…. Il n’arrêtait plus ! Un vrai moulin à parole.

Elle ne pouvait continuer de lui sourire, il était si mignon. Elle continua de l’écouter babiller lorsqu’enfin elle comprit que l’homme aux roses pouvait être Ethan. Son sourire s’élargit tout doucement, devenant plus que chaleureux. Elle prit la rose que lui tendaient le petit homme et la serra contre son cœur.


Dis-moi mon nouvel ami, cet homme, à quoi il ressemble? Et la plus belle de toutes les dames tu sais comment elle s’appelle ? Est-ce Ethan qui t’as demandé de la trouver ?
Elle espérait de tout cœur que c’était lui, qu’il la cherchait tout comme elle dans cette ville. Si près et si loin encore une fois. Voilà la récompense du gamin... un écu supplémentaire.

Bon si tu me conduis à cet homme, je doublerais les écus qu’il t’a promis est ce que cela te convient ?

Elle le regarda, son visage transmettant tout l’espoir dans ses yeux. Le garçon la prenait pour un ange, mais elle était bien plus que cela, amoureuse d’un homme merveilleux.

Gavroche a écrit:
Il la regardait avec des yeux tout pétillants de voir une aussi jolie dame, un ange ... et quand elle prit la rose et la porta sur son cœur en lui demandant de lui décrire l'homme en question

Bin j'crois qu'il a les cheveux blancs tu sais pas comme quand on est vieux mais blancs quand même... Et pis il est pas très bien habillé, c'est pas un m'sieur avec des bagues tout plein dans ses doigts tu sais, et pis il a un chewal tout noir qui s'appelle....... heu.... c'est quoi déjà comment y s'appelle... scromn !! ouais c'est ça scromn !!Et pis y m'a dis que la plus belle dame et bin elle s'appelait heu....Sivy ! et pis lui c'est Ethna... c'est un nom pour les filles ça!! ouais !!!!
Mais toi c'est quoi que tu t'appelles y' z'ont des noms aussi alors les n'anges ?


Elle lui donna un autre écu, qu'il prit comme on prend le plus grand des trésor à son âge et l'enfouit dans sa poche, avec l'autre et la poire qu'il avait toujours. Elle lui demanda de le conduire à l'homme en lui promettant une richesse.

Ohhhhhhh !!! Merci !!!! J'va l'avoir vite mon chwal !!! ouais !!!
Viens j'vais t'montrer d'où qu'il est !!


l lui prit la main et la mena à travers les rues vers le marché, qu'ils traversèrent presque en courant, sous le regard ahurit des passants, qui se demandaient bien ce que pouvait faire une dame comme elle avec un orphelin sale et pouilleux sans doute.

Arrivés en bas de la rue le gamin tendit le doigt droit devant


R'garde !! c'est lui là bas à coté du chwal noir et du n'autre M'sieur tu vois ?

Ivy a écrit:
Le gamin babillait encore. Il parlait continuellement. Ivy ne pouvait que rire de la situation. Lorsqu’il écorcha son prénom elle se mit à rire chaleureusement. Il y avait longtemps qu’elle n’avait pas ressenti un tel plaisir. Le prénom d’Ethan suivit comme elle s’y était attendue. Son cœur se fit douce chaleur prometteuse. Il était bien là, quelque part dans cette ville et la cherchait également. Avant d’avoir eu le temps de dire comment elle se nommait, il avait glissé sa petite main dans la sienne, la traînant avec lui par delà les rues de Craon vers son bien-aimé.

Ils arrivèrent rapidement aux portes de la ville qu’elle avait pourtant visité quelques heures plutôt sans le voir. Était elle passée à ses cotés sans le voir ? Impossible, elle l’aurait reconnu parmi des milliers de personnes puisqu’elle en était follement amoureuse. Le jeune homme lui désigna un endroit du doigt. Ses yeux azurés se levèrent dans cette direction. Un homme obstruait sa visibilité. Il discutait avec un autre. Ce dernier fit un pas de coté, laissant la vue à un autre homme, le sien. Ethan se tenait là, majestueusement aux cotés d’une magnifique bête prestigieuse. Noir comme la nuit, le cheval faisait contraste avec la blondeur de ses cheveux et de son teint. Les yeux d’Ivy s’embuèrent. Enfin il était là. Elle était pourtant figée sur place. Le garçonnet la tirant dans la direction des parleurs. Elle bougeait les pieds malgré elle, son regard soudé à ce visage qu’elle connaissait maintenant par cœur. Son cœur tambourinait dans l’étau qu’était sa cage thoracique. Il était si beau. Elle soupira avant de pouvoir simplement souffler quelques mots d’une force que trop discrète par l’émotion


Ethan….


Jamais il n’aurait entendu. Prononcés pas assez fort, trop loin encore de lui bien qu’elle s’en rapprochait. Une bourrasque de vent fit tomber le capuchon de sa bure. La distance qui les séparait se faisait des plus minces maintenant. Elle entendait le son de sa voix que justement le vent portait jusqu’à elle. Elle se voyait déjà se jetant dans ses bras, mais ses jambes refusaient toujours de la laisser partir à la course pour que ce rêve éveillé prenne enfin réalité.

Ethan a écrit:
Ainsi donc Sean était un aventurier qui louait ses services aux voyageurs désirant une escorte …
Ethan réfléchissait déjà à son trajet de retour avec Ivy …
Si lui-même n’avait pas nécessité d’être escorté, il pourrait avoir besoin de ses services pour l’aider à accompagner Ivy au cours de leur prochain voyage.
En ces temps difficiles, les routes n’étaient pas sûres, entre les brigands et les risques de guerre …


Vous avez assurément raison, Sean, néanmoins, il se pourrait que j’ai à recourir à vos services pour …

Ethan allait poursuivre, quand Sean se déplaça légèrement de côté, le laissant apercevoir Gavroche au loin …
Il tenait une damoiselle par la main, vêtue d’une longue robe blanche, une bure rouge pausée sur ses épaules …
Le vent s’engouffra sous la capuche de sa bure, laissant apparaître le visage de la dam… d’Ivy !
C’était elle, ses magnifiques cheveux noués en chignon, ses yeux d’un bleu d’azur, son visage si fin, sa bouche si délicieuse …
Tout en elle respirait la grâce et la magnificence.
Il lui sembla qu’elle l’appelait … Gavroche paraissait la tirer vainement …

Ethan ne réfléchit même pas l’ombre d’une seconde, lâchant par inadvertance le bouquet de roses, il contourna Sean sans s’excuser et partit en courant vers sa dulcinée.
Sans prêter attention à Gavroche il s’arrêta juste devant Ivy.

Son cœur semblait vouloir exploser dans sa poitrine, non point du fait de la course qu’il venait d’effectuer, mais de par l’allégresse du moment.
Ne voulant gâcher cet instant par trop d’impatience, il plongea son regard dans celui d’Ivy, espérant ainsi lui faire comprendre tout ce qu’il pouvait ressentir de se retrouver enfin à ses côtés.
S’approchant lentement, il l’enlaça d’un bras, posa sa main sur sa joue si douce …
Il se pencha et avança ses lèvres des siennes sur lesquelles il déposa un tendre baiser.
Il ferma les yeux, souhaitant ainsi graver pour l’éternité ce moment au fond de sa mémoire.
Le tendre baiser se transforma en un baiser voluptueux …
Ethan l’enlaça de ses deux bras, la serrant tout contre lui, en oubliant tout le reste …

Ivy a écrit:
Le gamin la tirait vers l’endroit ou discutaient les deux hommes. Ethan finit par la voir, le bouquet de fleur allant joncher le sol sans ménagement. Il courut vers elle, s’arrêta ensuite à quelques pas d’elle, une main venant glisser sur sa joue. Ivy alla déposer sa propre main sur la sienne, son regard se perdant dans celui de son bien-aimé. Un seul regard pour dire des milliers de choses silencieusement. Aucune parole n’aurait eu l’impact escompté de toute façon en ce moment. Leurs lèvres se joignent si tendrement qu’elle a toujours l’impression de vivre un rêve. Pourtant il n’en est rien. Ses mains glissent à sa taille et elle le rapproche tout contre elle. Son corps est si près qu’elle a l’impression qu’il se fuse à elle. Leur baiser devient plus prononcé, plus de fougue. Leurs lèvres s’entremêlent comme une essence vitale pour leurs survies maintenant. L’amour ne fait que s’accentuer, enfin ils sont ensemble.

Ils finissent par mettre fin à ce moment de bonheur, presque à bout de souffle. Elle l’observe longuement, éperdument amoureuse de lui. Ses yeux pétillent de joie.


Mon amour, tu m’as tellement manqué si tu savais…. Je suis tellement heureuse de te revoir.

Elle ne pouvait décrocher son regard de lui. Plus rien n’existait à présent sauf celui là même pour qui elle donnerait sa vie maintenant. Le passé n’avait plus aucune importance, ne restait plus que l’avenir qui sonnait à leurs portes. Après un moment, la vie qui ne s’était pourtant pas arrêtée à leurs cotés semblait revenir à elle. Elle observa le garçon qui était toujours resté à ses cotés et lui tendit quelques pièces encore.

e crois que cela te revient et largement mon bonhomme. Dépense le bien…
Elle lui sourit et lui caressa la tête par-dessus sa casquette. Elle se retourna vers Ethan une fois de plus.

Sans ce jeune homme jamais je ne t’aurais trouvé je crois…

Gavroche a écrit:
Il avait accompli sa mission avec brio. Les deux jeunes gens s'étaient retrouvés, enlacés et embrassés devant le jeune gamin tout content d'avoir réussi sa mission.
Quand enfin Ils se rendirent compte qu'il était toujours là, la dame lui glissa dans la main les quelques pièces qu'elle lui avait promis



Je crois que cela te revient et largement mon bonhomme. Dépense le bien… lui avait-elle dit

Le galopin, referma ses doigts sur sa richesse qu'il enfouit aussitôt dans se poche avec celle qu'il avait déjà. Jamais de sa courte vie il n'avait eut autant d'écus, d'ailleurs c'était bien la première fois qu'il voyait de si près des écus. Dans sa tête de gosse de 5 ans, il était devenu riche, très riche. Il se voyait déjà aller acheter un cheval, une selle, il se voyait aussi acheter les pâtisseries et autres douceurs qui lui donnaient l'eau à la bouche lorsqu'il passait devant les étals. Ceux là, impossible pour lui d'en voler, les commerçants les installaient trop loin du bord de leur étalage. Que de projets ! il avait un sourire jusqu'aux oreilles, les yeux pétillants quand il dit à la dame

Merci M'dame le n'ange


Se rappelant, au son que firent les pièces dans sa poche, que le monsieur lui aussi lui en avait promis d'autre, il le regarda et, tirant sur sa patte de braie, il lui dit


Hey!! M'sieur !! tu m'dois une pièce !! pour j'm'achète mon chwal!! pasque t'as vu hein!! que j'te l'ai trouvé la Dame !!! C'est la pluuus belle dame de toute la terre !! ouais !!! Dis M'sieur !!! t'es sûr qu'c'est po un z'ange ??
Hein ouais M'dame qu't'es un z'ange !!!! T'habites dans les nuages ?? ça doit être drôlement bien d'habiter là-bas!! ouais !!
Hey!! M'sieur !! toi n'aussi t'vas habiter dans les nuages alors ?
*pensif *Bin dis donc !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 5 - Ethan.... vivre ou mourrir .....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 5 - Ethan.... vivre ou mourrir .....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» Et si aujourd'hui était votre dernier jour à vivre?
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castelreng du Cougain :: Bibliothèque :: livre 1455-
Sauter vers: